Des analyses d'humidité fiables en process même en dessous du ppm

Le 01/10/2015 à 0:00  

D ans les procédés pétrochimiques (productiond'éthylène et de propylène) ou de gaz naturel (déshydratation au glycol, production/revaporisation de gaz naturel liquéfié, etc.), les très faibles teneurs d'humidité peuvent être un facteur critique. Les industriels sont donc à la recherche de moyens d'analyse en process capables de mesurer de telles concentrations, de surcroît d'une manière fiable. Fort de ce constat, le britannique Michell Instruments a dévoilé l'analyseur d'humidité de process QMA601, premier modèle de la deuxième génération de la plate-forme QCM du fabricant.

L'analyseur repose en effet sur le principe de microbalance à cristal de quartz ( Quartz Crystal Microbalance ou QCM). Il est ainsi capable d'atteindre une limite de détection de seulement 0,1ppm en volume et une justesse de ±0,1 ppm en volume en deçà de 1ppm en volume (10% de la lecture entre 1 et 2000ppm en volume). Parmi les autres spécifications, citons une étendue de mesure comprise entre 0,1 et 2000 ppm en volume, une sensibilité de 0,1ppm en volume (1% de la lecture au-delà), un temps de réponse (T95) inférieur à 5min.

L'analyseur d'humidité de process QMA601 de Michell Instruments est ainsi capable d'atteindre une limite de détection de seulement 0,1 ppm en volume, grâce à la deuxième génération de son principe de microbalance à cristal de quartz.

Michell Instruments

« Contrairement au QMA2020, que le nouvel analyseur remplace, la stabilité et surtout la fiabilité des mesures ont été significativement améliorées grâce au contrôle en température précis des composants critiques (génération d'humidité, détection et contrôle du débit) », insiste Steve Foy, Product Manager Process Instruments chez Michell instruments.A noter également qu'un régulateur à débit massique et un capteur de pression assurent le contrôle des débits de l'échantillon et du gaz de référence à ±0,1ml/min, d'où une stabilité des paramètres mesurés et calculés indépendante des variations de conditions d'ambiance.

Réduire les coûts de possession

Parmi les autres caractéristiques du QMA601, on peut citer une fonction d'autoétalonnage (NPL et NIST) intégrée, la présence d'un écran LCD couleur tactile 7 pouces (plus grand que celui de l'analyseur de dioxygène XTP601) avec un afficheur principal doté de graphiques de tendances temps réel, d'indicateurs d'alarme et de fonctions de diagnostic intégrées, un dessicateur facilement extractible et remplaçable dans le panneau d'échantillonnage,une durée de vie moyenne de 3 ans pour le générateur d'humidité, les agréments Atex, IECEx et cCSAus…

Les utilisateurs bénéficient par ailleurs d'un système d'échantillonnage intégré, conçu éventuellement en interne, d'une intégration aisée dans les systèmes de contrôle existants via deux sorties 4-20mA (ou 1-5V) et une sortie RS-485 Modbus RTU et, plus généralement, d'une approche simplifiée aux services sur le terrain. « En garantissant une installation et une maintenance minimum, l'analyseur QMA601 permet aux industriels de réduire le coût de possession », conclut Steve Foy.