Des idées et… des soutiens

Le 01/10/2015 à 0:00  

On entend trop souvent dire qu'il est difficile, voire impossible, de créer une entreprise en France.

Parce que la bureaucratie est trop lourde, parce que l'administration est trop complexe, parce que les investisseurs sont trop frileux, parce que les Français n'aiment pas les entrepreneurs… Ce constat est certainement vrai dans certains cas de figure, mais il suffit parfois d'arpenter les allées d'une exposition pour assister à un « miracle ».

CÉDRIC LARDIÈRE Rédacteur en chef adjoint c.lardiere@mesures.com

DR

A l'occasion du Congrès international de métrologie, qui s'est tenu fin septembre, la toute jeune société Pollen Metrology a officiellement signé un partenariat avec le Laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE). La start-up a ainsi franchi les différentes étapes de la création d'une entreprise, avec succès : une idée brillante (des logiciels d'analyse de données de métrologie pour la maitrise des nanomatériaux), le passage dans un incubateur (Gate1 pour Grenoble Alps Technology and Entrepreneurship , dans le cas de Pollen Metrology), l'emménagement dans un bâtiment pour voler de ses propres ailes, le soutien des élus locaux au travers d'Initiative pays voironnais (IPV) et d'Inovizi, l'obtention du statut de Jeune entreprise innovante – c'est là que le LNE apporte une réelle crédibilité –, avant un financement par Bpifrance. Comme quoi, la traversée de l'océan Atlantique et l'implantation dans la Silicon Valley ne constituent pas forcément le chemin tout tracé pour qu'une société française réussisse...

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap