Des matrices de commutation à très haute densité

Le 23/10/2019 à 17:00
default-image-3103

L acommutation est souvent vue comme la cinquième roue du carrosse dans les systèmes de test et de mesure. Pourtant elle revêt une importance essentielle, et les fabricants se doivent de répondre à des exigences toujours plus fortes, en termes de densité et de fiabilité, de la part des industriels, lors du développement de calculateurs automobiles, d'équipements critiques en aéronautique ou pour des applications en semi-conducteurs.

La nouvelle série de matrices de commutation 40-558 de Pickering Interfaces regroupe trois versions se différenciant par le nombre de points de croisement maximum disponibles : 1536 points (module PXI 3U 2 emplacements), 3072 points (module PXI 3U 4 emplacements) et 6144 points (module PXI 3U 8 emplacements).

Un courant de commutation de 0,5 A

Après les modèles 40-559 (4096 points de croisement, dans un module PXI 3Y double largeur) lancés il y a un an, le britannique améliore encore un peu plus la densité de ses matrices de commutation BRIC. « Les nouveaux modules 40-558 sont en effet des matrices dotées au maximum de 6144 points de croisement, dans la version PXI 3U 8 emplacements.Cela permet d'atteindre une densité de commutation supérieure de 39 % à celle des produits concurrents », affirme Keith Moore, CEO de Pickering Interfaces.

À côté de cette version XXL en termes de densité, le fabricant propose également deux autres versions, l'une avec un maximum de 1536 points de commutation (module PXI 3U double largeur) et l'autre avec jusqu'à 3072 points de commutation (module PXI 3U 4 emplacements). Les tension et courant de commutation maximaux sont respectivement de 70V DC, ou 50 V AC, et de 0,5 A, pour une puissance maximale de 5W. Rappelons que la série 40-559 se distingue par un courant de commutation maximal de 1A et une puissance maximale de 20W. Parmi les autres spécifications des nouvelles matrices 40-558, citons un temps de fonctionnement typique de 1ms et une durée de vie supérieure à 5x10 6 opérations à pleine puissance.

Une nouvelle génération de relais Reed

« Pour disposer de 768 relais par carte fille – il y a donc, par exemple,trois cartes filles dans un module 2 emplacements –, nous avons intégré la nouvelle génération de relais Reed (série 120) de la société sœur Pickering Electronics, des relais de dimensions (LxPxH) de seulement 3,9 x 3,9 x 15,5 mm », explique Keith Moore. Ces relais utilisent la construction SoftCenter, qui permet une extension et une contraction constantes des bobines du relais Reed et du corps en verre, sans risque de dommages aux niveaux des fils ou des joints en verre. C'est cette structure hermétique qui assure les performances élevées de ces relais Reed.

« Les utilisateurs peuvent d'ailleurs facilement remplacer n'im-porte quel relais Reed lui-même », précise Keith Moore. Par ailleurs, les bus Y des cartes filles sont reliés via le bus analogique du fond de panier BRIC. Si les versions à 12 et 16 pôles disposent d'un seul bus analogique, les versions à 6 et 8 pôles intègrent un double bus analogique, en option, pour une plus grande polyvalence. Le système de matrices peut ainsi être configuré en deux matrices complètement distinctes au sein du même module BRIC, pour des tests en parallèle. Enfin, les utilisateurs retrouveront les outils BIRST ( Built-In Relay Self-Test ) et eBIRST.