Des utilisateurs de détecteurs de gaz portables encore mieux protégés

Le 18/01/2018 à 17:00  

Le détecteur de gaz portable X-am 8000 lancé par Dräger se distingue par une grande flexibilité, entre la mesure simultanée de sept gaz, les modes Diffusion et Pompe, des assistants dédiés, etc.

R ien n'est trop important lorsque l'on touche à la sécurité des personnels, en particulier sur les sites pétroliers et gaziers. C'est pour cela que l'allemand Dräger a introduit le détecteur de gaz portable X-am 8000, le successeur du modèle X-am 7000. Ce nouveau modèle se distingue d'abord par la possibilité de mesurer simultanément de un à sept types de gaz différents, au lieu de cinq jusque-là avec l'X-am 7000. « Il est en effet possible de détecter des gaz et vapeurs toxiques et inflammables, ainsi que l'oxygène, grâce à cinq emplacements pouvant accueillir un capteur PID ou infrarouge (slot 1), un capteur PID ou à oxydation catalytique (slot 2) et un capteur électrochimique pour les trois derniers emplacements », décrit Fanny Nussbaumer, chef de produit Détection de gaz portable chez Dräger France.

Pour les hydrocarbures difficiles à détecter, l'X-am 8000 peut être équipé de l'un des deux nouveaux capteurs PID. Le modèle HC couvre une étendue de mesure comprise entre 0 et 2 000 ppm (isobutylène), et le modèle LC ppb (0,025 et 10 ppm ; isobutylène) est doté d'une haute résolution dans les concentrations inférieures à 1 ppb. Associé avec un tube préliminaire, le capteur PID LC permet ainsi d'effectuer des mesures sélectives de benzène au niveau du ppb, d'où l'utilisation d'un seul appareil pour cette application et donc la réduction significative des coûts d'achat, de maintenance et de transport.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap