DOSSIER La signature électronique

Le 01/09/2003 à 0:00
default-image-3103

Dans les unités de production, les enregistrements sur papier et les documents remplis à la main par des opérateurs cèdent peu à peu la place aux enregistrements électroniques, réalisés par des moyens informatiques. Lorsque ces informations doivent "servir de preuve" (par exemple pour répondre à des exigences de traçabilité), ces enregistrements doivent être inviolables et infalsifiables : cette certification est assurée par les techniques de la signature électronique, qui connaissent un fort développement, sous l’impulsion notamment de la FDA et de sa réglementation 21CFR Part 11.