Double acquisition française pour le canadien Exfo

Le 19/10/2017 à 17:00  

E n huit jours seulement début septembre, le canadien Exfo, l'un des principaux fabricants de solutions de test et d'assu-rance de services pour l'in-dustrie des télécommuni-cations, a annoncé le rachat de 33,1 % du capital du français Astellia et l'acquisi-tion d'un autre français, Yenista Optics.

Situé à Rennes (Ille-et-Vilaine) et avec des bureaux à Paris, en Afrique du Sud, au Canada, en Espagne, au Liban, au Maroc et États-Unis, Astellia est né au début des années 2000 de la fusion d'Edixia Telecom Technologies et de Qositel, un essaimage d'Orange Labs. La société est l'un des principaux acteurs mondiaux dans l'analyse de la performance des réseaux mobiles et de l'expérience des abonnés. DR

Dans le cadre de la transac-tion, Exfo a racheté l'intégralité des parts des quatre fondateurs (Christian Queffelec, Frédéric Vergine, Julien Lecoeuvre et Emmanuel Audousset), soit 25,4 % du capital d'Astellia, et la majorité de la participation d'Isatis Capital, qui représentait 7,7 %. Ce qui représente ainsi un total de 33,1 % du capital d'Astellia pour un montant de 8,6 mil-lions d'euros.

« Cet investissement est directement aligné avec notre stratégie d'augmenter notre masse critique, notre base de clients et d'élargir notre marché adressable dans l'industrie mondiale des systèmes d'analyse et d'assurance de services », explique Germain Lamonde, président exécutif du Conseil d'administration d'Exfo.

En rachetant le français Yenista Optics, Exfo met la main sur plus de 20 brevets pour des techniques de mesure, des filtres optiques et des lasers à cavité externe.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap