Double enregistrement des données pour l'analyseur logique

Le 14/12/2018 à 17:00  

P armi la grande variété des instruments de mesure électronique, il en est certains dont on ne parle que trop rarement. Les analyseurs logiques en font partie, excepté lors de l'annonce de certains oscilloscopes numériques. La «fonction» est en effet désormais de plus en plus souvent intégrée dans ces appareils via la présence d'entrées logiques. Après avoir développé l'original oscilloscope portable IkaScope WS200 ( voir Mesures n° 897 ), la jeune pousse limougeaude IkaLogic vient de compléter son catalogue avec la série SP destinée donc, cette fois, à l'analyse logique.

Se présentant sous la forme d'un boîtier compact, à savoir de dimensions de 84,9 x 59,9 x 13,1 mm, les analyseurs logiques SP209 (version standard) et SP209i (version industrielle avec multiplexage des voies logiques pour une connexion directe aux bus RS-232, RS485, CAN et LIN) échantillonnent à une fréquence maximale de 200Méch/s les 9 voies logiques dotées de seuils réglables (1,8, 2,5, 3,3 et 5 V). « En plus des 8 voies logiques traditionnelles, la 9 e voie sert en fait à récupérer l'horloge du système que l'on mesure, jusqu'à une fréquence de 50 MHz, dans le mode d'état (state mode). Même les sondes sont de notre conception, ce qui a permis de développer des sondes faites d'une seule pièce pour ne pas se casser », explique Ibrahim Kamal, PDG d'IkaLogic.

C. Lardière Même les sondes des nouveaux analyseurs logiques SP209 d'IkaLogic ont été conçues par le fabricant, d'où le développement des sondes faites d'une seule pièce pour ne pas se casser.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap