En contrôle de procédés,la spectrométrie de masse joue sa seconde chance

Le 01/01/2005 à 0:00  
default-image-3103

Les craintes levées, la technologie mature, les équipements robustes, des prix compétitifs…, plus rien ne devrait cantonner la spectrométrie de masse dans les grands laboratoires de recherche. Elle devrait s’imposer sur site en contrôle des procédés comme technologie concurrente des chromatographes ou spectromètres FT-IR. Elle apporte avec elle ses avantages : analyses multicomposants, analyses multivoies, rapidité, peu de contraintes de maintenance, simplicité de l’interprétation des spectres, etc. Et pourtant son avenir sur le terrain reste incertain…

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap