Entraînements à moteurs asynchrones : 10 pièges à éviter

Le 01/10/1999 à 0:00  
default-image-3103

Nombreux sont ceux qui croient pouvoir caractériser rapidement une application et choisir tout aussi rapidement l’association moteur/variateur adéquate. Mais un choix trop hâtif conduit souvent à surdimensionner l’entraînement, ne serait-ce que pour se réserver une marge de sécurité. Dans d’autres cas, on sous-dimensionnera l’entraînement, croyant faire ainsi des économies. En fait, il suffit de suivre quelques règles relativement simples pour obtenir le bon compromis. Voici les recommandations d’ABB sur la question.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap