Flexibilité et efficacité, maîtres mots pour les appareils de mesures en CVC

Le 11/05/2017 à 17:00  

P our les personnes ayant visité le salon ContaminExpo, qui s'est déroulé du 28 au 30 mars 2017 à Paris Expo-Porte de Versailles, c'était l'occasion de découvrir l'anémomètre AP500 de la nouvelle plateforme AirPro de TSI pour les applications de Chauffage, Ventilation, Climatisation (CVC), sur le stand d'Intertek France, le représentant de l'américain pour cette gamme d'appareils, notamment, dans l'Hexagone. « L'idée maîtresse de la nouvelle plateforme est l'efficacité apportée aux clients qui ne doivent jamais se retrouver face à un arrêt de “production” », résume Nathalie Cholin, responsable du marketing EMEA chez TSI. La série AirPro vient compléter la gamme existanteVelociCalc, lancée il y a une dizaine d'années, car les appareils de cette dernière sont toujours aussi précis et les utilisateurs sont encore assez conservateurs.

« L'évolution majeure de la plateforme AirPro réside dans l'utilisation d'une application pour smartphones et autres tablettes numériques Android ou iOS,associée à l'appareil portable, la communication entre les deux se fai-sant en Bluetooth Low Energy », explique Rolando Winkel, responsable des ventes pour la France chezTSI. L'avantage premier est évident: il s'agit de s'affranchir du moindre câble, d'où un confortdetra-vail bien meilleur. « Il est possible d'installer l'appareil à un endroit et de le contrôler à distance via le smartphone. Nous avons toutefois laissé un petit écran Oled sur les appareils », ajoute Rolando Winkel.

L'anémomètre AP500 et le micromanomètre AP800 sont les deux premiers modèles de la nouvelle plateforme AirPro de TSI. Grâce à leur application mobile pour smartphones, avec lesquels ils communiquent en Bluetooth, ils facilitent grandement la vie et la productivité des utilisateurs.

Trois applications pour smartphones

Il existe trois versions différentes de l'applicationAirPro Mobile: une version gratuite «Basic» et deux applications payantes «Advanced » et « Professional ». La version gratuite permet de connecter un seul instrument à AirPro Mobile, d'afficher plusieurs mesures en même temps, de calculer la vitesse standard ou réelle. « L'application Advanced permet,en plus,deconnecter deux instruments, de calculer le débit volumétrique,la températuredubulbe humide et du point de rosée, selon la sonde, ainsi que de réaliser des statistiques,d'en-registrer et d'exporter les données, sans saisies manuelles », liste Nathalie Cholin.

L'application Professional, elle, se distingue par la connexion de six instruments au maximum, le stockage sur carte SD pour mener des campagnes de mesures, l'utilisation de graphiques, la présence d'une procédure guidée de traverse de conduits et l'accès aux certificats d'étalonnage en ligne. « Un utilisateur peut ainsi commencer par l'application Basic, puis passer très facilement vers l'une des deux versions payantes, si ses besoins ont évolué », précis e Rolando Winkel.

À l'image des deux premiers modèles d'ores et déjà disponibles, l'anémomètre à fil chaud AP500 et le micromanomètre AP800 (étendue de mesure de ±3 735Pa et précision de ± 1 Pa, 1,27 à 78,7 m/s et ± 1,5 % à 10,16m/s),les nouveaux instruments AirPro affichent un design différent, avec un boîtier de dimensions de 53x181x40mm et de masse d'environ 200g. Parmi les autres caractéristiques, citons une autonomie supérieure à 8h (AP500) ou 32h (AP800). L'AP500, lui, peut accueillir différentes sondes, droites ou articulées, avec rallonge de 305mm, pour la mesure de vitesse (0 à 30 m/s et ±3% de la lecture), de température (-10 à + 65 °C et ±0,3°C) et d'humidité relative (5 à 95% HR et ±3% HR). « L'un des avantages de ces sondes est qu'elles intègrent une partie numérique, ce qui assure leur interchangeabilité et la possibilité de ne renvoyer que la sonde, et non sondes et appareil, pour l'étalonnage », conclut Rolando Winkel.