ifm electronic a fêté 50 ans de développement

Le 25/02/2020 à 17:00  
default-image-3103

Les fils des deux fondateurs, Martin Buck (à gauche), CEO, et Michael Marhofer, directeur général, ont encore de grandes ambitions pour ifm electronic.

Q uel endroit plus représentatif, et proche de notre site de Tettnang-Bechlingen, que le musée Dornier à Friedrichshafen, en l’honneur de l’ingénieur visionnaire de l’aéronautique Claude Dornier, pour célébrer les 50 ans de création d’ifm electronic, jour pour jour d’ailleurs ? », annonçait Martin Buck, CEO et coprésident du conseil d’administration du groupe allemand, lors de l’événement organisé le 29 octobre dernier par la société.

Fort du mantra « Nous voulons grandir avec succès dans la sécurité », ifm electronic n’a cessé d’innover et de se développer depuis sa création par Robert Buck et Gerd Marhofer. La société a en effet introduit sur le marché les premiers capteurs de proximité inductifs baptisés elector en 1969, puis des capteurs de proximité capacitifs pour la détection des matériaux non métalliques trois ans plus tard. « Mon père voulait résoudre des problèmes que les autres ne traitaient pas à l’époque avec des moyens électroniques », rappelle Martin Buck.

Parmi les nombreuses autres innovations, on peut citer les premiers systèmes électroniques pour la surveillance de la vitesse au format rail DIN (1973) et pour la surveillance du débit (1983), son premier système de contrôle pour les applications industrielles (1986), puis plus tard pour les applications mobiles. Durant les décennies suivantes, ifm electronic complète son offre avec, entre autres, des capteurs de pression (1994), de température (1997) et de niveau (2000), ainsi que son premier capteur optique basé sur la technologie de pmdtechnologies (2005).

Pendant tout ce temps, la société s’agrandit en transférant son siège social à Essen (Allemagne) en 1971, en créant les filiales syntron, pour la commercialisation de capteurs personnalisables, et ifm ecomatic, pour le développement des systèmes de contrôle (1981), et en ouvrant des filiales en France et au Japon en 1976 – le groupe compte aujourd’hui 70 filiales et de nombreux partenaires dans le monde.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap