Industrie 4.0 : les entreprises ont tout intérêt à s'y convertir rapidement

Le 09/07/2019 à 0:00  
default-image-3103

L a transformation vers l'industrie 4.0, appelée également industrie du futur, est en bonne voie. Selon un récent rapport de BCC Research (1) ,cité par la division «Financial Services» de Siemens, les initiatives associées à l'industrie 4.0 devraient représenter 21,7 milliards de dollars par an en investissements technologiques d'ici à 2023 à l'échelle mondiale, ce qui correspondrait à une croissance moyenne annuelle de 23,1% sur la période 2017-2023. Et toujours selon ce rapport, cette tendance vers l'industrie du futur qui, rappelons-le, consiste à intégrer de manière aussi transparente que possible les machines physiques, la robotique, les technologies de l'information et l'Internet dans les usines « intelli-gentes» pour en améliorer les performances et la rentabilité, s'opère dans tous les secteurs industriels et partout dans le monde, y compris dans la région Asie-Pacifique, notamment en Chine. Ce qui fait dire à Thierry Fautré, président de Siemens Financial Services (SFS) France, que « la bonne question à se poser n'est pas de savoir si, oui ou non, l'industrie manufacturière doit passer à l'industrie 4.0,mais de déterminer le bon moment pour le faire et la manière de le faire ».

Siemens Financial Services (SFS) s'attend à ce que la moitié des grands industriels soit passé à l'industrie 4.0 d'ici 5 à 7 ans. Pour les PME, ce sera 9 à 11 ans.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap