Invensys France Fête Ses 50 Ans

Le 01/06/2012 à 17:00  

Le groupe Invensys en bref

Groupe américano-britannique, Invensys est présent sur trois grands secteurs industriels au travers de ses divisions Controls (solutions pour les équipements d'air conditionné, de chauffage, de réfrigération…), Operations Management et Rail (systèmes de signalisation, de communication et de contrôle pour le transport ferroviaire). Le groupe emploie plus de 20000 personnes et a réalisé un chiffre d'affaires 2011-2012 de 2,539 milliards de livres sterling, en hausse de 2% par rapport à l'exercice précédent, et des bénéfices nets de 99 millions de livres sterling. La division Invensys Operations Management (IOM) représente 9000 salariés répartis en direct dans 50 pays (bureaux Invensys) pour un chiffre d'affaires de 1,272 milliard de livres sterling (+11%). On retrouve dix marques: Avantis (gestion des actifs d'entreprises), Eurotherm (instrumentation de mesure et de contrôle), Foxboro (instrumentation de process et contrôle distribué), IMServ (gestion d'énergie), InFusion (contrôle au niveau des entreprises), SimSci-Esscor (modélisation et simulation), Skelta (logiciel de gestion de process), Triconex (arrêt de sécurité et contrôle critique), Wonderware (gestion temps réel des opérations).

I nvensys a ouvert les portes de deux de ses sites de production, à Stuttgart et près de Mulhouse, à Mesures et ce fut l'occasion de mieux connaître le nouveau visage de la société… en toute transparence. En cette année 2012, cela fait en effet déjà cinquante ans que l'activité Operations Management du groupe américano-britannique Invensys est présente en France, si l'on remonte au 28 janvier 1962, date de la création de la filiale française de Foxboro, fabricant d'instrumentation de process et d'équipements de contrôle distribué, à Clichy (Hauts-de-Seine) à l'époque. Car l'histoire du groupe Invensys en France et dans le monde a connu un certain nombre de changements depuis ses cinquante ans, et notamment ces dernières années.

Petit rappel historique : dès 1965, une usine de production, employant plus de 120 personnes, est créée àSaint-Nicolas-Les-Arras (Pas-de-Calais) pour la fabrication de la gamme pneumatique. Foxboro France déménage ensuite deux fois de lieu, en 1980 pour passer de Clichy à Saint-Ouen-l'Aumône (Seine-Saint-Denis) et en 1998 pour rejoindre Cergy-Pontoise (Val-d'Oise). Suite au rachat de Tricomex Solutions, l'intégration de cette société à Foxboro France donne naissance en 2003 à Invensys Systems France.Après une autre période d'acquisitions au niveau mondial, Invensys Systems France, Eurotherm et Wonderware deviennent en mai 2009 Invensys Operations Management (IOM).

L'offre des produits d'Invensys Operations Management comprend des positionneurs (SRD991), des transmetteurs de température (RTT80) et de niveau (LevelStar), des débitmètres (à Vortex 84F)…

Un chiffre d'affaires mondial en hausse de 11%

Chaque entité est restée indépendante du point de vue de la R&D, de la vente et du SAV, ce qui représente près de 200 personnes réparties sur quatre sites: Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône), Cergy-Pontoise, La Frenaye près du Havre (Seine-Maritime) et Rillieux-la-Pape dans la région lyonnaise. A cela s'ajoute un réseau de représentants qui est en train d'être renforcé, ainsi qu'un site de production mondial à Soultz (Haut-Rhin). En ce qui concerne l'exercice fiscal 20112012, Invensys Operations Management a réalisé un chiffre d'affaires mondial de 1,272 milliard de livres sterling, en hausse de 11% par rapport à l'exercice précédent,et un EBITDA de 118 millions de livres sterling au lieu de 150 millions. Les systèmes (1) ont représenté 765 millions (hausse de 12%),soit 60% du chiffre d'affaires, les logiciels 231 millions (+16 % et 18 %) et les équipements 276millions (+3%, 22%).

La visite du site de Stuttgart, qui produit des capteurs de pression, et de l'usine de Soultz spécialisée dans les positionneurs, a par ailleurs été l'opportunité de faire le point sur les derniers produits introduits, comme les améliorations pour le transmetteur de niveau LevelStar et un système de “redondance” pour vérifier l'électrovanne extérieure mise en œuvre pour le Partial StrokeTest (PST) de vannes ESD ( Energy Shut Down ). Ces derniers mois, d'autres introductions ont été faites: le transmetteur de température RTT80, le débitmètre à effet Vortex 84F, le système de contrôle critique et automate de sécuritéTriconex SIL 2, les solutions développées autour du système Foxboro I/A Series, une solution AK HF reposant sur un débitmètre massique et un conductivimètre (et non sur un analyseur FTIR), le transmetteur physico-chimique 876EC, etc.

(1) Depuis quatre,cinq ans,la société commercialise de plus en plus des solutions et un savoir-faire,en plus de produits.