Joseph F. Engelberger, le père de la robotique, est mort

Le 01/01/2016 à 17:00  

L'influence de M. Engelberger va au-delà du monde industriel puisqu'il a contribué à la diffusion de la robotique dans les hôpitaux et a participé aux prémices de la robotique de service.

NewYork Times

L 'Américain Joseph F. Engelberger, considéré comme le père de la robotique, est mort le 1 er décembre dernier à l'âge de 90 ans. Ce chercheur, homme d'affaires et ingénieur visionnaire était notamment l'inventeur du premier robot industriel baptisé «Unimate». C'était à la fin des années 1950. Les chaînes de production des constructeurs automobiles américains ont rapidement adopté ce robot, à commencer par General Motors, rapidement imité par Chrysler, puis Ford. Les continents asiatique et européen ont vite suivi. Mais l'influence de Joseph F. Engelberger va au-delà du monde industriel puisqu'il a grandement contribué à la diffusion de la robotique dans les hôpitaux et aparti-cipé aux prémices de la robotique de service (aide aux personnes âgées ou handicapées).

Joseph F. Engelberger était venu à Paris en 2004 à l'occasion de l'ISR ( International symposium on robotics ), organisé cette année-là par le Symop, membre de l'IFR ( International federation of robotics ), sur le salon Industrie Paris. Le Symop qui voit dans Joseph F. Engelberger une source d'inspiration. « Les défis relevés par Joseph F. Engelberger tout au long de sa vie doivent être une source d'inspiration pour nous tous. Il a non seulement ouvert la voie de la robotique à l'industrie, mais a également su, dès les années 1970/1980, orienter ses recherches vers des horizons nouveaux – robotique mobile, de service, machines intelligentes – qui nous semblent en 2016 autant d'évidences.Notre mission est de nous inscrire dans ses traces en aidant les TPE et PME à mieux comprendre et s'approprier les bénéfices apportés par la robotique pour développer leur activité. Et c'est ce que nous faisons au quotidien, au travers de dispositifs dédiés tels que Robot Start PME. De même, les travaux menés au sein de l'Alliance industrie du futur par la profession devraient également nous permettre de lever des obstacles technologiques, d'étoffer l'offre proposée demain », a notamment affirmé Jean-Camille Uring, ex-président du Symop (ce dernier a récemment été remplacé par Constant Bernard à la tête du Symop; voir article ci-dessous ). Pour plus d'informations sur Joseph F. Engelberger, rendez-vous sur le site d'hommage créé par la RIA ( Robotics industries association ), association qui a créé une récompense portant son nom, les Joseph F. Engelberger Awards: www. robotics.org/joseph-engel-berger/

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap