L'analyseur de gaz Stratos 2 d'Anéolia

Le 18/09/2019 à 0:00  
default-image-3103

En plus de ses vitesses de mesure « record », l'analyseur de gaz Stratos 2 d'Anéolia recèle de nombreuses caractéristiques et astuces de montage pour être hygiénique.

C. Lardiere

A près deux ans et demi de recherche et développement, l'essonnien Anéolia affirme être devenu le premier fabricant d'analyseurs de gaz offrant une technologie de mesure de dioxyde de carbone (CO2 )très rapide et à faible consommation de gaz, pour le contrôle des emballages mis sous atmosphère protectrice (MAP). « Il ne faut en effet à l'analyseur de gaz Stratos 2, dont le principe de la technologie de mesure est la conductibilité thermique par semi-conducteur, que 3 s pour atteindre un temps de réponse de 90 % pour la mesure du CO 2 ,avec un volume de seulement 6 ml de gaz consommé, ou un temps de réponse de 1 s pour la mesure de O 2 (dioxygène) », affirme Loïc Billoet, ingénieur d'études chez Anéolia.

La plupart des analyseurs du marché utilisent des capteurs à infrarouge non dispersif (NDIR) avec un temps de réponse (T90) de l'ordre de 7 à 10s et une précision souvent moindre. « Cette amélioration fonctionnelle est obtenue grâce à un e stabilisation plus rapide – on s'affranchit mieux de l'effet ballon, en particulier avec les gros emballages –, ce qui permet de réduire les temps de 6 min à 40 s, voire de 12 min à 2,5 min dans le cas d'un produit sous vide bien particulier », poursuit Loïc Billoet. À noter que la technologie utilisée peut également s'appliquer à d'autres gaz discriminés par leur pro-priété thermique, comme le monoxyde de carbone (CO), l'hélium ou le dihydrogène (H2 ), de par un temps de réponse intrinsèque du capteur de l'ordre de 3ms.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap