L'analyseur de réseau vectoriel passe à l'open source

Le 16/03/2018 à 17:00  

Avec son nouveau module VNA, la plateforme de test et de mesure en open source, compacte et économique STEMlab de Red Pitaya se voit dotée d'une corde supplémentaire à son arc, à savoir l'analyse de réseau vectorielle.

Un nouvel analyseur de réseau vectoriel est désormais disponible sur le marché, mais ne vous attendez pas à voir une grosse boîte lorsque vous aurez le modèle STEMlab du slovène Red Pitaya. « Il s'agit en fait de l'ajout d'un nouveau module à notre plateforme qui se caractérise par des dimensions de celles d'une carte de crédit épaisse », annonce d'emblée Rok Mesar, CEO de Red Pitaya. L'idée à l'origine de la création de la société ( voir encadré ) est en effet de proposer un concept totalement innovant pour le test et la mesure.

« Nous voulions en fait remplacer les instruments traditionnels onéreux, tels que les oscilloscopes, les analyseurs de spectre, les générateurs de signal,par une plateforme en open source, reconfigurable et très économique, destinée aux applications de test et de mesure », explique Rok Mesar. La plateforme STEMlab est un véritable environnement qui s'articule autour de trois piliers: une carte matérielle développée et commercialisée par Red Pitaya, des applicatifs logiciels pour les fonc-tions d'oscilloscope, de générateur de signal, d'analyseur de spectre, d'analyseur de Bode, d'analyseur logique et/ou de mesureur RLC, ainsi qu'une bibliothèque de codes sources accessible à une communauté de développeurs, des ingénieurs principalement.

En plus des fonctions déjà citées, les utilisateurs ont désormais la possibilité de réaliser des analyses de réseau vectorielles, grâce au nouveau moduleVNA.« C'est en fait un add-on qui sert de front-end à notre boîtier STEMlab et qui est associé à une application VNA tournant sous les systèmes d'exploitation Linux etWindows. On peut ainsi tester les performances électriques et optimiser les performances d'antennes, de cou-pleurs et d'autres composants RF », précise Rok Mesar.

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap