L'analyseur Passe Au Tout Numérique

Le 01/10/2012 à 17:00  
default-image-3103

D ans le secteur laitier, les fabricants de fromages, de yaourts ou de ferments ont recours à la mesure de l'activité acidifiante des bactéries lactiques –la valeur ajoutée d'un yaourt se trouve dans les ferments– aussi bien lors de la R&D que des contrôles qualité. Si le groupe italien AMS-Systea ( voir Mesures n° 844 ) commercialisait depuis une quinzaine d'années l'analyseur Cinac, développé en partenariat avec l'Inra, les technologies ont bien évolué entre-temps. « Il y a un peu plus de deux ans,l'Inca s'était notamment intéressé à l'intégration de sondes numériques, r appelle Laurent Cloutier, directeur général d'AMS France. Nous avons alors profité de la modification de l'électronique pour repenser l'ensemble de l'architecture de l'appareil. » C'est ce qui a donné naissance à l'analyseur iCinac.

En plus d'une nouvelle électronique, l'iCinac intègre désormais un PC à écran tactile, et non plus un PC séparé, ce qui a notamment imposé de revoir le logiciel pour qu'il soit compatible avec ce type d'écran. « La partie logicielle, qui est le cœur du système, est beaucoup plus conviviale et assure un suivi plus simple et plus facile des paramètres surveillés. L'iCinac s'intègre enfin à notre offre logicielle du point de vue de son interface utilisateur » , explique Laurent Clousier.

La nouvelle plate-forme prend par ailleurs en charge des sondes numériques multiparamètres Intelligent Sensor Management (ISM) de Mettler-Toledo. En plus d'une mesure simultanée et en temps réel du pH, de la température et du potentiel redox d'un ou plusieurs échantillons, ces sondes assurent également une configuration immédiate, un suivi optimisé de l'étalonnage (1) ,via une détection automatique lors de la connexion, la mémorisation d'informations, etc.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap