L'EIDD dispense des formations orientées systèmes

Le 01/10/2015 à 17:00  

A l'occasiondel'évé-nement « Les lumières de la vie » organisé du 14 au 17 septembre dernier par l'Université Paris Diderot dans le cadre de l'année de la lumière, l'Ecole d'ingénieurs Denis-Diderot (EIDD) avait mis en place un espace interactif, avec la présence de sociétés telles que Hamamatsu, MirSense ou Optris, et de s visites d'expériences d'optique dans un des bâtiments de l'université. D'aucuns se demandent de quelle école d'ingénieur parle-t-on ici… Créée ex nihilo en 2009, l'EIDD accueille des étudiants recrutés au niveau bac+2 (cycle de préparation de l'université Paris-Diderot, DUT ou licence 2 e année et concours préparatoire aux grandes écoles E3A) qui sortent diplômés dans trois spécialités : l'architecture des systèmes physiques, les matériaux et nanotechnologies, et l'informatique/logiciel embarqué. Deux promotions d'une vingtaine d'étudiants chacune sont déjà sorties, et une troisième de 60 étudiants environ a fait la rentrée 2015. « L'EIDD se distingue des autres écoles d'ingénieurs par le fait de dispenser une formation générale orientée systèmes. Aidés par certains industriels présents dès l'origine,les responsables se sont rendu compte que l'approche produits n'était plus forcément adaptée, mais qu'il y avait une carence en enseignement dans ce domaine-là. Il existe d'ailleurs très peu d'écoles en France avec une orientation embarquée et que deux écoles en nanotechnologies (à Grenoble et à l'EIDD) », indique Thierry Lorioux, chargé des relations avec les entreprises à l'EIDD - université Paris Diderot.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap