L'équipementier britannique Cobham rachète Aéroflex

Le 01/06/2014 à 17:00  
default-image-3103

V oilà ce que l'on appelle un gros rachat. Cobham, groupe britannique spécialisé dans les solutions et équipements dédiés aux secteurs du mil/aéro, du spatial, de l'énergie et de l'électronique, s'est en effet porté acquéreur il y a quelques semaines de la société américaine Aeroflex pour la bagatelle de 1,46 milliard de dollars. Une somme payée en numéraire et majorée de plus de 26% par rapport au cours de l'action Aeroflex au moment de l'annonce de l'acquisition. La finalisation de la manœuvre devrait être effective dès le troisième trimestre 2014. Malgré le montant élevé et la surcote appliquée, l'affaire semble faire l'affaire de tout le monde. « Nous pensons que Cobham et Aeroflex possèdent des synergies naturelles qui vont permettre à l'entité résultante d'améliorer ses ressources et son développement à plus grande échelle », aainsi déclaré Len Borow, Pdg d'Aeroflex.

En France, Aeroflex dispose d'une filiale, Aeroflex France, basée à Evry (Essonne) et qui comptait 15 salariés au 1 er juillet 2013.

En 2013, Cobham a réalisé un chiffre d'affaires annuel de 1,79 milliard de livres sterling, soit l'équivalent de 3 milliards de dollars. La même année, Aeroflex a de son côté engrangé des ventes annuelles d'un montant de 631 millions de dollars réparti grosso modo pour moitié dans le domaine des instruments de test et mesure et pour l'autre moitié dans le secteur des composants microélectroniques. Le groupe vise essentiellement les applications suivantes : mil/aéro, spatial, défense, communications sans fil, médical, etc. La société emploie quelque 2950 personnes à travers le monde.

En France, Aeroflex dispose d'une filiale, Aeroflex France, basée à Evry (Essonne) et qui comptait 15 salariés au 1 er juillet 2013. A l'origine Marconi Instruments France, puis IFR International, avant de devenir Aeroflex France, la filiale française du groupe assure depuis 30 ans la commercialisation, le support et la formation de l'ensemble des produits vendus dans l'Hexagone, à savoir des instruments de mesure et de s systèmes de test dans les domaines des radiofréquences et hyperfréquences, des radiocommunications cellulaires (test des mobiles et de stations de bases), de l'avionique et du test de cartes in situ et fonctionnel.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap