L'IRRÉSISTIBLE ASCENSION DE L'ETHERNET INDUSTRIEL

Le 10/07/2020 à 0:00  

Chaque année, HMS Industrial Networks, fournisseur suédois de solutions pour la communication industrielle et l'IIoT, publie une étude sur l'état des lieux du marché des réseaux de communication industriels. Considérée comme relativement représentative du marché car tenant compte des ventes de la société mais aussi des éclairages de ses homologues du secteur, cette étude est réalisée sur la base du nombre de nouveaux nœuds installés dans le domaine de l'automatisation industrielle – un nœud correspond à un équipement connecté à un réseau industriel.

Et à en croire la dernière étude en date de HMS, qui porte sur l'année 2019, il apparaît que l'Ethernet industriel poursuit son irrésistible ascension face aux bus de terrain. Ainsi, après avoir dépassé ces derniers pour la première fois en 2017, l'Ethernet a concerné l'an dernier près des deux tiers - 64 % exactement – des nouveaux nœuds installés, contre seulement 30 % pour les bus de terrain. À comparer aux valeurs respectives de 59 % et 35 % obtenues en 2018. Il aura fallu à peine plus de quatre ans à l'Ethernet industriel pour quasiment inverser les parts de marché par rapport aux bus de terrain, puisqu'en 2015, l'Ethernet ne concernait que 38 % des nouveaux nœuds installés contre 58 % pour les bus de terrain. Pour l'auteur de cette étude, cette inéluctable transition vers l'Ethernet industriel trouve sa source dans un besoin de performances toujours plus élevées et dans une convergence toujours plus poussée des installations industrielles et des systèmes informatiques des entreprises. Autrement dit, cette évolution constitue un marqueur de la transition vers l'industrie du futur.

Pascal COUTANCE Directeur de la rédaction p.coutance@mesures.com

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap