L'IRT Saint Exupéry lance un pack pour les PME

Le 20/03/2017 à 17:00  

D ans le cadre de son fonctionnement, l'IRT Saint Exupéry travaille avec différents groupes industriels dans le domaine de l'aéronautique et du spatial, mais aussi avec des PME des secteurs. « Ces industriels fabriquent aujourd'hui des pièces et des objets complexes en fabrication additive, directement à partir de plans en 3D. Mais cette technologie pose des problèmes de durabilité ou de qualité, surtout pour des secteurs où ces exigences sont très fortes », constate Ariel Sirat, directeur général de l'Institut de recherche technologique (IRT) Saint Exupéry.

Comme de plus en plus d'entreprises s'intéressent à la fabrication additive, «u ne révolution à venir », et pour faciliter plus encore l'accès des PME –une cinquantaine sont partenaires– à ses programmes de recherche technologique, l'IRT Saint Exupéry vient de lancer l'offre de services modulable Pack PME Fabrication Additive (FA). S'inscrivant dans le cadre d'un pro-gramme lancé au niveau national, piloté par l'IRT Saint Exupéry et fédérant les IRT Jules Verne (Nantes), M2P (Metz) et SystemX (Paris), ce pack a pour objectif d'accompagner les PME concernées par les technologies d'impression 3D –en phase de réflexion ou d'étude de faisabilité, par exemple– à travers plusieurs actions spécifiques.

TA6V pour la fabrication additive en fusion par faisceau laser. Il s'agit d'un cliché obtenu par microscope d'une poudre.

Il s'agit du conseil, de formations spécifiques, de l'accès aux plateformes techniques, de l'accompagnement aux montages des projets et de la mise en place des produits sur le marché. À l'automne 2017, les PME pourront même bénéficier de stages de sensibilisation à la fabrication additive et de démonstrations sur une machine d'impression 3D métal. « En plus de disposer d'une première machine opérationnelle avant cet été et d'une deuxième attendue d'ici la fin de l'année, nous avons également accès aux équipements de nos partenaires », ajouteAriel Sirat. Dans le cadre de ce programme ambitieux, pour lequel 62 millions d'euros ont été engagés entre la fin de l'année 2016 et le début de 2017, l'IRT Saint Exupéry bénéficie d'un financement de la Région Occitanie/ Pyrénées-Méditerranée d'un montant de 5M€. « Dès 2014,la Région a adopté un plan régional “Usine du futur” doté de plus de 33,1 M€ pour accompagner les PME et les ETI de notre territoire souhaitant améliorer leur performance industrielle et augmenter leur compétitivité. Dans ce plan,la fabrication additive est clairement identifiée », rappelle Nadia Pellefigue, vice-présidente de la Région Occitanie Pyrénées-Méditerranée,encharge du développement économique, de la recherche, de l'innovation et de l'enseignement supérieur.

Ariel Sirat, directeur général de l'IRT Saint Exupéry, à droite, ici aux côtés de Gilbert Casamatta, président de l'IRT Saint Exupéry

La fabrication additive pose des problèmes de durabilité ou de qualité, surtout pour des secteurs où ces exigences sont très fortes.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap