L'offre de sondes de peroxyde d'hydrogène s'étoffe

Le 18/01/2018 à 17:00  

Avec le lancement de la sonde Peroxcap HPP272 pour la mesure du peroxyde d'hydrogène, Vaisala élargit encore un peu plus ses champs d'applications.

D ans le domaine des sciences de la vie, les industriels de la pharmaceutique et de la santé utilisent très souvent le peroxyde d'hydrogène (H2 O 2 ) pour réaliser une décontamination biologique et la stérilisation de salles, d'installations et d'équipements. Le H2 O 2 est très apprécié car il détruit même les micro-organismes les plus résistants, comme les spores bactériennes, les mycobactéries et les virus à température ambiante et à faibles concentrations. Autres avantages, il n'a pas de sous-produits toxiques et ne laisse aucun résidu.

Si les sondes pour les mesures de température, d'humidité relative, de dioxyde de carbone (CO2 ), etc. ne manquent pas sur le marché, il n'en est pas de même des modèles pour la mesure de H2 O 2 vaporisé. Fort de ce constat, le finlandais Vaisala a ajouté cette grandeur physique à son catalogue de mesures industrielles, via le développement de la sonde Peroxcap HPP272. « Il était auparavant difficile d'atteindre une stabilité de mesure suffisante avec les cellules électrochimiques, mais, avec cette nouvelle sonde, il est désormais possible d'obtenir des résultats précis et exceptionnellement répétables », affirme Régis François, directeur commercial Mesures Industrielles de Vaisala France. Cette stabilité permet d'ailleurs un étalonnage de la sonde une fois par an seulement.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap