L'offre de sondes de peroxyde d'hydrogène s'étoffe

Le 18/01/2018 à 17:00  

Avec le lancement de la sonde Peroxcap HPP272 pour la mesure du peroxyde d'hydrogène, Vaisala élargit encore un peu plus ses champs d'applications.

D ans le domaine des sciences de la vie, les industriels de la pharmaceutique et de la santé utilisent très souvent le peroxyde d'hydrogène (H2 O 2 ) pour réaliser une décontamination biologique et la stérilisation de salles, d'installations et d'équipements. Le H2 O 2 est très apprécié car il détruit même les micro-organismes les plus résistants, comme les spores bactériennes, les mycobactéries et les virus à température ambiante et à faibles concentrations. Autres avantages, il n'a pas de sous-produits toxiques et ne laisse aucun résidu.

Si les sondes pour les mesures de température, d'humidité relative, de dioxyde de carbone (CO2 ), etc. ne manquent pas sur le marché, il n'en est pas de même des modèles pour la mesure de H2 O 2 vaporisé. Fort de ce constat, le finlandais Vaisala a ajouté cette grandeur physique à son catalogue de mesures industrielles, via le développement de la sonde Peroxcap HPP272. « Il était auparavant difficile d'atteindre une stabilité de mesure suffisante avec les cellules électrochimiques, mais, avec cette nouvelle sonde, il est désormais possible d'obtenir des résultats précis et exceptionnellement répétables », affirme Régis François, directeur commercial Mesures Industrielles de Vaisala France. Cette stabilité permet d'ailleurs un étalonnage de la sonde une fois par an seulement.

Un capteur basé sur le Humicap

Au cœur de la sonde HPP272, le finlandais a en fait développé un nouveau capteur Peroxcap, basé sur son capteur Humicap pour la mesure de l'humidité relative. « On trouve deux capteurs Humicap très proches l'un de l'autre, l'un avec une couche catalytique, pour la mesure de la vapeur d'eau, et l'autre sans couche catalytique, pour la mesure du mélange d'air avec la vapeur d'eau et la vapeur de peroxyde d'hydrogène. La couche catalytique réalise la catalyse du H2 O 2 en H2 O et O2, ce qui empêche le passage du peroxyde d'hydrogène à travers le polymère en couche mince du capteur Humicap », explique Régis François.

Un algorithme propriétaire assure ensuite la soustraction pour déterminer la concentration en H2 O 2, sachant que l'étendue de mesure du HPP272 est de 0 à 2 000 ppm, avec une justesse de ± 10 ppm (ou 5 % de la lecture au-delà) et un temps de réponse de 180 s. La sonde permet également de mesurer la saturation relative (0 à 100 %), l'humidité relative (0 à 100 %) et la température via une Pt1000. La fonction de chauffage du capteur garantit que l'eau ne peut pas condenser sur le capteur, d'où des mesures fiables même pour des humidités très élevées. En plus de la présence de deux sorties 4-20 mA et d'une sortie RS485 Modbus RTU, d'un indice de protection IP65 et de dimensions (ØxL) de 18,5 x 118,3 mm (diamètre de la partie centrale de la sonde), la sonde HPP272 est compatible avec les transmetteurs Indigo et peut être configurée et étalonnée avec le nouveau logiciel utilitaire PC Insight.