L'oscilloscope 8GHz 4 voies atteint 25Géch/s

Le 06/09/2018 à 17:00  

Nous vivons dans un écosystème où tout est connecté : beaucoup de personnes regardent des vidéos sur leur smartphone, les prochaines générations de ces derniers intègreront la technologie 3D Sensing, ou encore les véhicules intègrent de plus en plus de fonctionnalités », constate Bruno Morin, directeur des ventes Espagne, France et Portugal chez Tektronix. Les systèmes embarqués actuels ne cessent donc de “consommer” toujours plus de données, de mettre en œuvre des horloges et des bus séries fonctionnant à des vitesses plus grandes. Profitant de la plateforme de nouvelle génération lancée il y a un peu plus d'un an pour la série MSO 5 ( voir Mesures n° 897 ), l'américain Tektronix a introduit sur le marché les oscilloscopes numériques à signaux mixtes MSO 6.

« Nous complétons ainsi la gamme vers le haut pour répondre aux exigences des applications citées précédemment, en bénéficiant toujours de ce qui a fait la réputation de la série MSO 5, à savoir les entrées FlexChannel, l'écran TFT couleur tactile capa-citif 15,6 pouces HD 1080, un fonctionnement sous un système d'exploitation propriétaire ou sous Windows 10 en option, des pieds anti-basculement, etc. Je retrouve ainsi les oscilloscopes historiques de Tektronix associant performances et interface utilisateur excellentes », indique Bruno Morin.

Des sondes d'oscilloscopes très attendues

En parallèle de la série MSO 6, Tektronix a également lancé les sondes TriMode TDP770x, TDP4000 et TAP4000. « Elles assurent confort et performances aux concepteurs.Vous n'imaginez pas la joie des clients et des commerciaux à l'annonce de ces sondes qui viennent des oscilloscopes numériques hautes performances », avance Bruno Morin, directeur des ventes Espagne, France et Portugal chez Tektronix. Les sondes TriMode TDP770x (4, 6 ou 8GHz) associent « la fidélité la plus élevée à la connectivité innovante TekFlex pour accélérer le débogue des signaux hautes vitesse », affirme-t-il. Quant aux TAP4000 et TDP4000 (différentielle), elles affichent une bande passante de 4GHz, une plage d'entrée respective de ±4 V et ±2 V, ainsi qu'une capacité respective inférieure à 0,8 pF et 0,3 pF.

Avec la série MSO 6 qui succède aux DPO7000C, Tektronix apporte le nouveau standard en termes de facilité d'utilisation des MSO 5 aux fréquences supérieures à 2 GHz.

Du côté des spécifications, le modèle MSO 64, doté de 4 entrées analogiques, se distingue également des modèles concurrents par une fréquence d'échantillonnage de 25Géch/s sous 8 bits sur toutes les voies (8GHz) ou de 12,5Géch/s sous 12 bits (4GHz) –il est possible de travailler en mode High Res jusqu'à une résolution verticale de 16 bits, mais à 625Méch/s et 200MHz. Les séries Infiniium S de Keysight Technologies, WavePro HD deTeledyne LeCroy et RTP de Rohde & Schwarz affichent 20 Géch/s sur 2 voies (4 voies pour le RTP).

« Nous avons développé un Asic pour le front-end des MSO 6 – baptisé TEK061, il diffère du TEK049 intégré au MSO 5 – et un filtre DSP unique limitant la bande passante et, donc, le bruit, ce qui permet de franchir une nouvelle étape en termes de bruit », explique Bruno Morin. Le bruit aléatoire typique atteint par exemple 158µV RMS à 8GHz et avec 1 mV/division. Parmi les autres spécifications, on peut citer une bande passante de 1 à 6 GHz, qui peut être portée à 2,5, 4, 6 ou 8GHz, selon les options, et une profondeur mémoire de 62,5 Mpoints (jusqu'à 250Mpoints en option).

Une nouvelle fonction, Visual Trigger

Parmi la pléthore de fonctionnalités, le MSO 64 bénéficie désormais également de Visual Trigger. Elle balaie toutes les acquisitions de formes d'ondes, en les comparant aux zones à l'écran définies par l'utilisateur. En déclenchant uniquement sur les événements les plus importants,Visual Trigger peut enregistrer des heures de capture et de recherche manuelle et, ainsi, fournir des informations pertinentes en quelques secondes ou minutes. La série MSO 6, dont les prix de base s'échelonnent de 21 900 à 70 000 euros (respectivement modèles 1 GHz à 8GHz), est destinée à l'automobile, la recherche, l'aéronautique et spatial, l'IoT étant plutôt réservé aux modèles MSO 5.