L'oscilloscope Analyseur De Spectre Mdo4000 De Tektronix

Le 01/06/2012 à 0:00  

Les oscilloscopes 90000-Q d'Agilent

Mention Spéciale

Un peu plus de trois mois après Lecroy qui pulvérisait le record de bande passante du secteur de l'oscilloscopie en lançant une plate-forme capable d'atteindre les 60 GHz, Agilent a répliqué en introduisant sur le marché une gamme d'instruments 90000-Q dont un des modèles atteint les 63 GHz sur deux voies.

Celle-ci est constituée de 5 modèles qui se distinguent par leur bande passante (20, 25 et 33 GHz sur 4 voies) dont deux modèles disposent de 2 entrées supplémentaires acceptant des signaux de 50 et 63 GHz. Les modèles DSO et DSA 95004Q et 96204Q disposent en complément des 4 entrées traditionnelles à 33 GHz de deux voies acceptant des signaux de respectivement 50 et 63 GHz. Bien qu'ils soient équipés de 6 entrées en face avant, seules les 4 voies traditionnelles ou les 2 voies hautes fréquences peuvent être employées simultanément.

Tektronix a inventé un instrument d'un nouveau genre et du même coup un nouveau sigle : MDO pour Mixed Domain Oscilloscope . Le MDO4000 est le premier appareil intégrant dans le même boîtier un oscilloscope et un analyseur de spectre. Alors que le MSO4000, lancé en 2007 par le constructeur américain, avait fait une entrée remarquée sur le marché en proposant 16 canaux numériques en complément des quatre entrées analogiques traditionnelles, le MDO4000 franchit un cap supplémentaire en intégrant une entrée RF pour l'analyse spectrale des signaux. L'appareil réunit donc dans le même instrument quatre entrées analogiques, seize canaux numériques et une entrée RF.

Avec cet instrument, les concepteurs d'équipements électroniques exploitant des signaux radiofréquences (RF) pourront désormais réaliser des analyses dans les domaines temporel et fréquentiel et visualiser les résultats sur le même écran. Surtout, ils ont l'assurance de la corrélation entre les événements relevés dans le domaine fréquentiel et les phénomènes liés à l'espace temporel. Du fait de cette corrélation temporelle, il est possible d'analyser plus finement l'interaction entre deux événements puisque le spectre du signal connecté à l'entrée RF est présenté à l'écran dans une fenêtre placée juste en dessous de celle qui présente les formes d'ondes des signaux acquis via les voies analogiques et numériques. Il est notamment possible d'afficher jusqu'à 4 bus série et/ou parallèle décodés sur le même écran.

Le MDO4000 propose dans le même instrument 4 entrées analogiques (500 MHz ou 1 GHz), 16 canaux numériques et 1 entrée RF (3 ou 6 GHz).

Autre particularité, il est possible de visualiser à l'écran le spectre du signal RF à un instant spécifique de la période d'acquisition des signaux. Côté déclenchement des acquisitions, le MDO4000 offre bien entendu toute une panoplie d'outils se rapportant à des événements analogiques et numériques auxquels s'ajoutent certaines conditions portant sur le signal RF, tel que son niveau de puissance. Côté spécifications, la famille MDO4000 se décline en 4 modèles se distinguant par leur bande passante analogique (500 MHz ou 1 GHz) et la gamme de fréquences d'entrée RF (50 kHz à 3 ou 6 GHz).

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap