L'oscilloscope numérique devient un véritable couteau suisse

Le 01/03/2014 à 17:00  
default-image-3103

A l'instar du multimètre portable pour le technicien de maintenance, l'oscilloscope numérique est souvent désigné comme le couteau suisse du concepteur d'électronique. Cette image d'Epinal s'était vue renforcée avec l'arrivée des modèles dotés de voies logiques puis d'une voie de mesure RF avec la série MDO4000 de l'américain Tektronix il y a de cela un peu plus de trois ans.Avec l'introduction des oscilloscopes à domaine mixte MDO3000 en complément des MDO4000B, le leader mondial en oscilloscopie franchit une nouvelle étape.

Tektronix a repensé l'architecture de ses oscilloscopes MDO3000 pour intégrer 16 voies logiques avec analyse de protocoles, un analyseur RF, un générateur de fonctions et un voltmètre numérique.

« Nous abandonnons en effet notre gamme des oscilloscopes à signaux mixtes MSO4000B au profit des MDO4000B. Les MDO deviennent ainsi la nouvelle référence pour la conception embarquée, un marché estimé à environ 500 millions de dollars », annonce Dave Farrell, directeur général des oscilloscopes pour les applications générales. Le repositionnement des MDO4000B s'accompagne d'une réduction de leur prix de l'ordre de 15 à 20 % selon le modèle, afin de s'aligner sur le prix des MSO4000B. On peut ainsi dire que l'analyseur de spectre est gratuit!

La lecture de cet article est réservée aux abonnés.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap