L'oscilloscope numérique se dope pour la précision

Le 01/05/2015 à 17:00  

L 'année 2015 a commencé comme la précédente, à savoir en fanfare, pour KeysightTechnologies. Après par exemple l'analyseur de puissance IntegraVision (voir Mesures n°873) , l'américain a en effet dévoilé, dans le domaine des oscilloscopes numériques cette fois, la famille haut de gamme Infiniium série V et le modèle InfiniiVision X 3000T, le premier oscilloscope doté d'un écran tactile de sa catégorie (voir encadré) . « Pour la validation de conceptions haut débit (USB 3.1, LPDDR4, 100G Ethernet…), de la caractérisation d'un circuit intégré jusqu'aux tests de conformité du produit final, les concepteurs recherchent des outils de validation et de débogage très efficaces », rappelle Peter Kasenbacher, EMEA Market Segment Manager Digital Products & Solutions chez KeysightTechnologies.

Cela se traduit par des appareils se distinguant par des mesures les plus précises possibles. C'est précisément l'axe sur lequel ont porté les développements de l'Infiniium sérieV. « Cette nouvelle série qui remplace l'Infiniium 90000 X se distingue par les plus faibles plancher de bruit (2,10 mV rms à 50 mV/division et 33 GHz) et plancher de mesure de gigue (100fs rms), ainsi que par le nombre de bits effectifs le plus élevé du marché (ENOB supérieur à 5,5). Cela a été rendu possible grâce notamment à l'utilisation de circuits intégrés en phosphure d'indium (InP), une technologie déjà mise en œuvre mais encore améliorée, et encapsulés dans des boîtiers 3D Quick Film », explique Peter Kasenbacher.

Associé aux sondes modulaires InfiniiMax III+ série N7000A, un oscilloscope numérique haut de gamme Infiniium série V affiche un plancher de bruit de 2,10 mV rms à 50 mV/division et 33 GHz, un plancher de mesure de gigue de 100fs rms et un ENOB supérieur à 5,5.

KeysightTechnologies

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap