La corrosion bactérienne suivie en temps réel

Le 03/12/2012 à 12:40  
default-image-3103

Dans certains process pétroliers ou de géothermie, les circuits peuvent subir une corrosion locale provoquée par la prolifération de bactéries. Pour éviter ces soucis, les industriels n’avaient à leur disposition que des mesures analytiques, nécessitant prélèvements et analyses en laboratoire, ou le suivi de l’épaisseur des biofilms, sans savoir s’il est corrosif ou non. CFG Services a développé une méthode de mesure électrochimique in situ assurant à la fois la quantification du risque de biocorrosion localisée des tuyauteries en acier au carbone et le suivi en temps réel de l’efficacité des traitements biocides.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap