La DEEE, pour valoriser les déchets électriques et électroniques

Le 01/06/2006 à 0:00  
default-image-3103

Ils s’accumulent et sont potentiellement dangereux. Les déchets d’origines électriques ou électroniques sont en pleine augmentation, affichant une croissance de 3 à 5 %. Afin de traiter les composants toxiques qu’ils contiennent, mais aussi de valoriser ces déchets, l’Union Européenne a publié la directive WEEE, ou DEEE en français. Celle-ci introduit le principe de responsabilité du producteur. C’est donc à lui de récupérer les appareils concernés lorsqu’ils arrivent en fin de vie. Mais la directive comporte quelques zones floues et son application prend un peu de retard.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap