La division des solutions industrielles de GE bientôt vendue?

Le 11/05/2017 à 17:00  

L es groupes helvético-suédois ABB et français Schneider Electric sont en compétition pour acquérir la division des solutions industrielles du conglomérat américain General Electric (GE), a rapporté l'agence britannique Reuters le 21 avril dernier. Les deux groupes ont en effet atteint le deuxième tour d'enchères pour cette division, qui fournit essentiel-lement des équipements électriques. Le montant de la transaction atteindrait les 3 milliards de dollars, soit environ 2,8 milliards d'euros.

Du côté du groupe français, ce dernier rechercherait un partenaire pour scinder cette activité, s'il parvient à mettre la main dessus, afin d'écarter tout risque de rejet de l'opération par les autorités de la concurrence. Des fonds de capital-investissement, dont KKR, Clayton Dubilier & Rice, Warburg Pincus et Onex seraient également en lice.

GE poursuit son recentrage

Pour General Electric,il s'agirait de se recentrer sur son cœur d'activités et d'améliorer sa performance opérationnelle, sous la pression exercée par le fonds de couverture activiste Trian Fund Management de Nelson Peltz. Rappelons que GE a cédé début mars sa branche eau (GE Water) au groupe français Suez et à la Caisse de dépôt et placement du Québec (CDPQ) pour un montant de 3,4 milliards de dollars (3,2 milliards d'euros).

Avec notamment sa plate-forme basée sur le cloud Predix pour l'Internet industriel, General Electric se présente comme l'un des principaux acteurs dans l'usine du futur.