La Division Industrielle De Siemens A Souffert En 2013

Le 01/12/2013 à 17:00  

S iemens a terminé son exercice fiscal 2013 (exercice clos le 30 septembre dernier) sur un bénéfice des activités poursuivies de 4,2 milliards d'euros, en légère baisse par rapport aux 4,6 milliards d'euros de l'exercice précédent. Soit un résultat plus ou moins en phase avec ses dernières prévisions grâce, notamment, à un bon quatrième trimestre cette année. Le résultat comprend 1,3 milliard d'euros de charges liées au programme Siemens 2014. « L'exercice 2013, qui fut riche en événements, se termine sur un solide quatrième trimestre. Désormais, nous nous projetons vers l'avenir et nous concentrons sur les mesures que nous mettons en œuvre avec prudence et détermination pour améliorer notre rentabilité. Avec le réajustement de notre organisation régionale, nous avons défini les premières réorientations stratégiques », a déclaré Joe Kaeser, président du directoire de Siemens.

Sur l'exercice 2013, le chiffre d'affaires du groupe affiche un léger recul (-1%), à 75,9 milliards d'euros. Les différents secteurs d'activité de Siemens ont toutefois connu des fortunes diverses.Ainsi,sa division Energy a-telle vu ses prises de commandes progresser de 8%, à périmètre et change constants, alors que ses ventes ont accusé un recul de 3%. Le résultat de cette division progresse quant à lui de 3% en glissement annuel, à près de 2 milliards d'euros. À périmètre et change constants, les prises de commandes du secteur Industry ont diminué de 3%,et son chiffre d'affaires de 4%. Le bénéfice de cette division est par ailleurs passé de 2,4 milliards d'euros en 2012 à 1,5 milliard d'euros cette année. « Les conditions de marché défavorables pour les activités à cycles courts ont fortement grevé l'évolution de ce secteur », indique-t-on chez Siemens. Les prises de commandes du secteur Infrastructures & Cities ont,elles,progressé de 28%, à périmètre et change constants, grâce à toute une série de contrats de grande ampleur.Mais bien que son chiffre d'affaires soit en légère hausse en glissement annuel, son résultat diminue très fortement, passant de 1,1 milliard d'euros à 306 millions d'euros, en raison notamment des charges imputées dans le cadre du programme Siemens 2014. Enfin, le secteur Healthcare a profité de la mise en œuvre de son programme Agenda 2013 (démarré en 2011 et clos le 30 septembre dernier) visant à améliorer sa capacité d'innovation et sa compétitivité. A périmètre et change constants, les prises de commandes ont augmenté de 4% et le chiffre d'affaires de 2%. Avec 2 milliards d'euros, Healthcare apporte la plus forte contribution au résultat net cumulé du groupe.

Joe Kaeser, président du directoire de Siemens : « L'exercice 2013, qui fut riche en événements, se termine sur un solide quatrième trimestre. Désormais, nous nous projetons vers l'avenir et nous concentrons sur les mesures que nous mettons en œuvre avec prudence et détermination pour améliorer notre rentabilité. »

Siemens

Pour l'exercice 2014, Siemens s'attend à des conditions qui resteront difficiles.Ainsi, il n'est pas prévu de reprise pour les activités à cycles courts avant le second semestre de l'exercice en cours.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap