La filière de l'énergie nucléaire va faire son show

Le 01/09/2014 à 17:00  
default-image-3103

P our la première fois se déroulera du 14 au 16 octobre prochain le World Nuclear Exhibition (WNE), et ce sera la France qui accueillera la manifestation biennale, au Parc de Paris-Le Bourget. « Pour connaître la genèse duWNE, il faut remonter à quelques années en arrière, se souvient Gérard Kottman, président de l'Association des industriels français exportateurs du nucléaire (AIFEN) et du salon. En juillet 2011, le ministre de l'Industrie Eric Besson et les présidents d'Areva Luc Oursel et d'EDF Henri Proglio ont lancé le comité stratégique de la filière nucléaire. Ce dernier a proposé en 2013 la création d'une association, l'AIFEN. »

L'un de ses rôles est de faire connaître les «fantassins» de la filière nucléaire, de mettre en valeur les expertises des entreprises françaises dans ce domaine. D'où l'idée, il y a un peu plus d'un an, de créer un grand salon international à l'image du Salon du Bourget pour l'aéronautique. « Ce ne fut pas un défi,mais une vraie prouesse d'avoir réussi à atteindre, et même dépasser, des objectifs déjà ambitieux,car nous sommes partis de rien , reconnaît d'ailleurs Laurence Gaborieau, directrice du WNE (Reed Exhibitions). Nous avons pu nous appuyer entre autres sur un réseau d'agents qui ont porté l'événement à l'international. »

Les organisateurs prévoient en effet la participation de plus de 430 exposants et de près de 7000 visiteurs,au travers notamment de trois programmes différents (MIP, VIP et Buyer's Club) et grâce à des tables rondes, des rendez-vous d'affaires,des visites de sites le vendredi. Si les premiers retours traduisent un engouement unique pour l'événement, c'est qu'il existait surtout des conférences sur le nucléaire dans le monde entier,mais (trop) peu d'expositions business . « Autre différence, nous avons voulu mettre en avant l'ensemble des acteurs de la filière : du combustible à la gestion des déchets en passant par les CND, la radioprotection, etc. », conclut Gérard Kottman.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap