La France Accueille Le Congrès Flomeko

Le 01/09/2013 à 17:00  
default-image-3103

L a mesure des débits dans les domaines industriels revêt de multiples facettes, que ce soit du point de vue de la technologie (à ultrasons, à turbine, à effet Vortex ou Coriolis…) ou des applications (pétrole et gaz, microdébits, métrologie). Comme tous les trois ans, la communauté aura l'occasion de se rassembler lors du congrès international Flomeko, du 24 au 26 septembre prochain à Paris. « C'est la première fois que la France organise le congrès, grâce notamment au soutien du Cetiat,du Collège français de métrologie, d'EDF, de GDF Suez, du LNE, de l'Onera, du PTB et de Trapil », explique Jean-Luc Vallet, président du comité d'organisation et président du laboratoire associé Cesame Exadebit qui porte financièrement l'événement.

Comme le congrès s'appuie sur le groupe de travail en charge de la mesure de débit (TC9) au sein de l'association IMEKO, Flomeko se distingue par un programme scientifique d'un très haut niveau. Les différents cycles de conférences techniques abordent les progrès réalisés dans le domaine académique et les références (volume/masse, volume/temps), ainsi que la présentation de nouvelles installations par les pays. « En plus de la tenue de trois sessions sur la débitmétrie à ultrasons, une technologie non intrusive à fort intérêt mais qui présente encore de nombreux problèmes, nous avons mis en œuvre une nouvelle session sur le gaz naturel liquéfié. C'est également en réponse à un appel d'offres de la communauté européenne auprès de laboratoires », ajoute Jean-Luc Vallet.

Signature d'un accord d'harmonisation

En parallèle des conférences, se tiendront également une exposition de matériels lors des deux premières journées et des sessions de posters le troisième jour. Preuve que le congrès se porte très bien, plus de 160 papiers ont été présentés et seulement 90 d'entre eux et 20 posters ont été retenus. « Je n'ai jamais vu autant de papiers soumis » , se réjouit d'ailleurs Jean-Luc Vallet.A noter qu'en préambule de l'événement, le lundi 23 septembre, des représentants de quatre pays européens, dont la France, signeront un accord d'harmonisation de la valeur de référence pour le mètre cube de gaz naturel.

Les organisateurs attendent environ 150 congressistes venant à 80% de l'étranger (Europe,Sud-Est asiatique avec la Chine,Taïwan et la Corée du Sud,Amérique du Nord et centrale… même si le continent dispose de son propre congrès, très complémentaire à Flomeko). Ce sont aussi bien des laboratoires nationaux et de recherche privée, que des industriels et des constructeurs de matériel. Les mesures de débit représentent un poids économique important dans les secteurs du pétrole, de l'eau, du gaz.