La Mesure De Co2 Dissous En Ligne Passe À L'optique

Le 01/12/2013 à 17:00  

D ans leurs procédés, les industriels de l'agroalimentaire ont des exigences simples mais très strictes: il faut bannir tout ce qui peut être source potentielle de contamination microbactérienne. « Nous avions introduit en 2011 l'analyseur de CO2 en ligne Carbo 510 pour les mesures dans les boissons. Même s'il est conforme EHEDG et compatible avec les procédures de nettoyage en place, ce modèle intègre des pièces en mouvement de par son principe de fonctionnement. Hors nos clients nous demandaient de s'affranchir totalement de la présence de pièces en mouvement », rappelle Loïc Mouillet, chef de produits Process chez Anton Paar France. C'est pour cela que le fabricant autrichien vient de développer le modèle Carbo 520 dont la méthode de mesure n'est plus basée sur la loi de Henry, mais sur un principe optique.

« C'est la première fois que nous mettons en œuvre la méthode spectroscopique ATR ( Attenuated Total Reflection ) pour la mesure de la concentration en CO2 dissous. Non seulement, il n'y a plus de pièces en mouvement, mais aussi le produit à analyser n'entre plus dans l'appareil, ce qui rend plus facile l'installation directement en ligne (agréments EHEDG Type EL Class I et IP67) et réduit les coûts d'exploitation et de maintenance », ajoute-t-il. Le Carbo 520 ne requiert d'ailleurs plus ni consommables ni air comprimé pour actionner les électrovannes.

Le transmetteur de CO2 dissous Carbo 520 (à gauche) et les capteurs de densité L-Dens 4x7 (à droite) qu'introduit Anton Paar ont en commun une facilité d'installation grâce à la méthode de mesure optique, pour le premier, et à une réduction significative de leur taille, pour les seconds.

Anton Paar

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap