La Mesure De Co2 Dissous En Ligne Passe À L'optique

Le 01/12/2013 à 17:00  

D ans leurs procédés, les industriels de l'agroalimentaire ont des exigences simples mais très strictes: il faut bannir tout ce qui peut être source potentielle de contamination microbactérienne. « Nous avions introduit en 2011 l'analyseur de CO2 en ligne Carbo 510 pour les mesures dans les boissons. Même s'il est conforme EHEDG et compatible avec les procédures de nettoyage en place, ce modèle intègre des pièces en mouvement de par son principe de fonctionnement. Hors nos clients nous demandaient de s'affranchir totalement de la présence de pièces en mouvement », rappelle Loïc Mouillet, chef de produits Process chez Anton Paar France. C'est pour cela que le fabricant autrichien vient de développer le modèle Carbo 520 dont la méthode de mesure n'est plus basée sur la loi de Henry, mais sur un principe optique.

« C'est la première fois que nous mettons en œuvre la méthode spectroscopique ATR ( Attenuated Total Reflection ) pour la mesure de la concentration en CO2 dissous. Non seulement, il n'y a plus de pièces en mouvement, mais aussi le produit à analyser n'entre plus dans l'appareil, ce qui rend plus facile l'installation directement en ligne (agréments EHEDG Type EL Class I et IP67) et réduit les coûts d'exploitation et de maintenance », ajoute-t-il. Le Carbo 520 ne requiert d'ailleurs plus ni consommables ni air comprimé pour actionner les électrovannes.

Le transmetteur de CO2 dissous Carbo 520 (à gauche) et les capteurs de densité L-Dens 4x7 (à droite) qu'introduit Anton Paar ont en commun une facilité d'installation grâce à la méthode de mesure optique, pour le premier, et à une réduction significative de leur taille, pour les seconds.

Anton Paar

Les capteurs de densité de process se font tout petits

Côté spécifications, le transmetteur affiche une étendue de mesure de 0 à 12g/l avec une justesse de 0,1g/l, une répétabilité de 0,02g/l et une résolution de 0,01g/l. La présence d'autres gaz, tels que l'azote ou l'oxygène, la couleur et la turbidité n'influencent pas les mesures. Le Carbo 520 se distingue par ailleurs par un temps de réponse qui est passé de 15 s, avec le modèle précédent, à seulement 4s, et par la présence d'entrées/ sorties numériques, de sorties 4-20 mA, Profibus, Profinet, EtherNet/IP et Modbus TCP (options).

La facilité et la rapidité d'installation sont également à l'origine de l'extension de la série de capteurs de mesure de la masse volumique L-Dens 4x7. « Nous proposions déjà un modèle L-Dens 427, mais la nouvelle série,composée en plus des L-Dens 417 et L-Dens 437,repose sur une conception modulaire (tous types de matériaux, montage en ligne ou en by-pass, brides DIN/ANSI, Varivent N, Tri-Clamp, etc., avec ou sans afficheur, sorties fréquence, 4-20 mA Hart, Modbus RTU…), et compacte. La miniaturisation du tube en U vibrant et de l'électronique a en effet permis d'obtenir un encombrement de 226 x 112 x 107,5 mm seulement,d'où une intégration aisée dans des stations de mesure par exemple, et in fine de réduire les coûts d'installation » , explique Loïc Mouillet.

Anton Paar

Avec cette famille étoffée, le fabricant compte par ailleurs couvrir d'autres applications : la chimie, la pétrochimie, le comptage transactionnel, etc. Les caractéristiques techniques sont toujours très élevées: une étendue de mesure allant jusqu'à 3 g/cm 3 (0,6 à 1,2 g/ cm 3 en standard), une justesse de 0,0001g/cm 3 ,une répétabilité de 0,00001 g/cm 3 ,une plage de débit comprise entre 100 et 500l/h, des conditions de process allant de - 40 à +125°C et jusqu'à 125 bar, des agréments Atex et FM…