La Mesure De La Touche Passe Au Numérique

Le 01/10/2014 à 17:00  

I lyahuit ans, la PME Krier implantée à Plaisir lançait le capteur d'épaisseur DigiNip destiné à la vérification du parallélisme des rouleaux dans l'imprimerie. « Il s'agissait à l'époque de la première solution simple pour le contrôle de la largeur de touche entre rouleaux, rappelle Antoine Krier, Pdg de la société. Fort de cette expérience et de la renommée du produit, le DigiNip 2 est une amélioration qualitative : il s'appuie désormais sur une technologie sans fil et des fonctionnalités améliorées.» Les capteurs Nip Sens 23 sont plus petits que les modèles précédents, mais ils affichent toujours une précision de 0,1mm et une tolérance de ±10%.

En plus de capteurs plus petits, le DigiNip 2 s'appuie désormais sur une connexion Bluetooth 4.0 LE et des fonctionnalités améliorées.

La société a profité du développement de la nouvelle génération de capteurs pour repenser l'ergonomie du boîtier IP20. « Nous avons doté l'appareil d'un bouton bi-fonction (mise en route/arrêt et mémorisation de la mesure) et d'une trappe d'accès s'ouvrant par un simple quart de tour,pour un remplacement aisé des languettes (les capteurs), etc.», indique Antoine Krier. Autre grande différence avec l'ancienne version, la partie électronique de chaque capteur intègre une connexion par Bluetooth 4.0 Low Energy, afin de remonter l'information vers une IHM à très bas coût.

Le choix s'est ainsi porté sur une applicationAndroid (version 4.3 ou supérieure), baptisée TabletMeasure, pour tablette ou smartphone. Elle permet la configuration de la couleur des valeurs affichées –la même couleur est reportée au niveau de la Led du capteur–, la sauvegarde des données horodatées, l'annotation vocale, une traçabilité totale (tension de pile, adresse MAC de chaque languette, version du logiciel), etc. « Dans le cas de campagnes de tests, il est même possible de créer en amont une photographie des équipements à contrôler, sur laquelle sont signalés les points de mesure avec leur valeur cible » , explique Antoine Krier.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap