La mesure de niveau par radar n'a plus peur de l'eau

Le 22/11/2016 à 0:00  

D ans le domaine de la mesure de niveau par radar, les annonces se suivent ces derniers mois, mais ne se ressemblent pas. Après les modèles fonctionnant à une fréquence de 80 GHz sur des liquides ( voir Mesures n° 886 ), le groupe suisse Endress+Hauser a dévoilé les transmetteurs de niveau radar Micropilot FMR10 et FMR20, les premiers modèles destinés au marché de l'eau, à savoir l'eau potable, les eaux usées et les utilités industrielles. Il faut savoir que, jusqu'à présent, l'eau et la technologie radar ne faisaient pas forcément bon ménage. Si cette technologie est devenue une solution (largement) déployée dans un certain nombre d'applications industrielles pour la mesure de niveau, le secteur de l'eau restait en effet étanche au radar, pour des raisons principalement économiques, mais aussi de «complexité».

C'est pour cela qu'en lançant les Micropilot FMR10/20, Endress+Hauser frappe un grand coup, en proposant une mesure de niveau par radar qui soit « simple à confi-gurer et à utiliser, ainsi que d'un excellent rapport qualité/prix, deux critères essentiels sur le marché de l'eau. Et avec des capteurs compacts et robustes – les points de mesure sont très souvent situés en extérieur », résume Raphaël Brie, responsable marketing Environnement et Énergie chez Endress+Hauser France. Pour réussir cette combinaison, les nouveaux transmetteurs sont un « concentré d'innovations», avec la présence d'un composant RF embarqué unique, et de la technologie Bluetooth.

Les transmetteurs de niveau par radar Micropilot FMR10/20 d'Endress+Hauser intègrent un dispositif Bluetooth sécurisé qui garantit la simplicité d'utilisation et le partage des informations.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap