La solution IIoT accélère la numérisation des industries

Le 05/07/2017 à 17:00  

Avec Alsens, l'isérois Idosens propose une solution, et non de simples produits, pour accélérer la « digitalisation » chez les industriels qui recherchent des outils fiables, sécurisés et capables de s'adapter aux contraintes et aux évolutions des sites.

L emarché des objets connectés (IoT) se caractérise notamment par une myriade de jeunes pousses qui se lancent avec un produit, plus ou moins utile. Dans le monde industriel, les entreprises se tournent de plus en plus vers la numérisation («digitalisation») de leurs activités et recherchent des solutions technologiques, à base d'objets connectés industriels (IIoT). D'où l'apparition, là aussi, de (jeunes) sociétés telles l'iséroise Idosens.

« La société a été créée début 2015,avec l'aide de Semtech – le californien a racheté, en 2012 [et pour un montant de 5 millions de dollars,NDLR], Cycleo dont j'étais le cofondateur et président. L'objectif initial d'Idosens était de développer des objets intégrant la technologie LoRa, la spécialité de Cycleo. Même si l'activité était bonne, le boom tant annoncé des objets connectés se faisait toutefois attendre. Nous avons alors amorcé, il y a un an et demi,un virage vers le BtoB », résume François Hédé, cofondateur et président d'Idosens.

C'est ainsi que, forte d'une collaboration avec le groupe français Altran, la jeune pousse a développé une offre de collecte de données et de transport de l'information en temps réel, via une infrastructure réseau sans fil. Altran, lui, complète cette offre avec une plateforme dédiée à la gestion de réseaux et à la mise en forme des données (couche applicative). « La solution complète Alsens ne s'imagine pas sans les deux partenaires,l'une des grandes forces d'Altran étant aussi d'ap-porter les connaissances liées aux métiers (logistique,achat,qualité, procédé) », insiste François Hédé.

Géolocalisation indoor et outdoor

Le cœur de la solutionAlsens repose sur un réseau bas débit, longue portée LoRa, fonctionnant dans la bande de fréquence de 2,4 GHz. Avant d'être fiable, sécurisée et interopérable, il s'agit surtout d'une infrastructure légère – aucune licence ni contraintes pour l'utilisation dans de nombreux pays visés – associée à des capteurs très peu gourmands en énergie (standards et sur demande) et/ou à des modules de communication pour interfacer des capteurs existants. Ce qui garantit une très grande flexibilité, un déploiement peu intrusif et à faible coût. « Il ne s'agit d'ailleurs pas forcément que de capteurs économiques. L'objectif final est d'affiner la connaissance des process pour prendre des décisions pertinentes et améliorer le retour sur investissement de telles machines ou de tels process », indique François Hédé.

La solutionAlsens intègre par ailleurs une première mondiale: la géolocalisation indoor (intérieure) et outdoor (extérieure) des équipements et des biens d'une entreprise,tels que des outils, des machines, des palettes, des produits, des caisses de transport. Idosens s'affranchit ainsi d'un certain nombre de contraintes grâce à un concept de mesure du temps de vol et une topologie en étoile, pour proposer une solution de positionnement temps réel robuste, économique et légère. « Les avantages de la géolocalisation sont évidents : la réalisation instantanée des inventaires, la connaissance des taux d'utilisation pour remplacement ou rebuts, plus généralement l'optimisation des flux,la mise en place de maintenances prédictives », conclut François Hédé.