“L’accréditation d’un laboratoire de métrologie, c’est le prix de la confiance”

Le 01/06/2004 à 0:00  
default-image-3103

Le Comité Français d’Accréditation (Cofrac) accrédite les laboratoires d’essais et d’étalonnage, les organismes de certifications d’entreprises, de personnes ou de produits et encore les organismes d’inspection qui en font la demande, soit dans le cadre d’une démarche volontaire, soit lorsque l’accréditation est requise par les Pouvoirs Publics. A l’occasion des dix ans du Cofrac, son directeur Daniel Pierre rappelle les grands principes de l’accréditation. L’organisme accréditeur se doit d’être indépendant, impartial, compétent, sans but lucratif. Appliquant des procédures, l’accréditeur doit aussi chercher à répondre aux besoins et à la demande. Au niveau international, Daniel Pierre défend une accréditation non soumise aux règles de la concurrence.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap