Le capteur de température TSP341-N d'ABB

Le 18/09/2019 à 0:00  
default-image-3103

Avec le transmetteur de température TSP341-N d'ABB, les utilisateurs n'ont plus besoin de réaliser des calculs complexes d'un puits thermométrique, ni de percer un trou dans la canalisation.

P our des raisons de facilité d'installation, de réduction des coûts et des risques notamment, plusieurs fabricants de transmetteurs de température industriels proposent dans leur catalogue des modèles de surface. « Mais les capteurs de peau pêchent par leurs performances, en particulier au niveau de la précision et du temps de réponse », constate Sandrine Guychard, responsable de l'équipe technico-commerciale sédentaire au sein de l'activité Analyse et instrumentation d'ABB France.

C'est ainsi que le groupe helvético-suédois a dévoilé le capteur de température NiTemp. « Nous continuons ainsi à innover et à développer notre cœur de gamme.Après le transmetteur de température autonome SensyTempTSP300-W en 2014, nous avons mené des tests,en partenariat avec de grandes entreprises de la chimie et du pétrole, pour améliorer encore plus le cap-teur », indique Sandrine Guychard. Pour atteindre une précision de l'ordre du Kelvin, et non de plusieurs Kelvin jusque-là, pour une étendue de mesure de - 40 à +400°C, et un temps de réponse similaire à ceux des capteurs de température intrusifs traditionnels, ABB a en effet développé une architecture innovante à double capteur Pt100 à couche mince et à un algorithme de calcul développé spécialement. « L'un des capteurs, en contact avec la tuyauterie, permet de mesurer la température de surface au point de mesure, l'autre est utilisé pour la compensation, en mesurant la température à un point de référence à proximité du point de mesure », explique Sandrine Guychard.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap