Le Cetiat a enregistré une année stable en 2016

Le 11/09/2017 à 17:00  

L 'année 2 016 fut une année riche en événements, avec la mise en œuvre du contrat d'objectifs et de performance 2016-2019, le renouvellement du Conseil d'administration et du président, à l'occasion duquel Laurent Mouchet a succédé à Frédéric Bruyère pour un mandat de trois ans, et la réalisation d'un chiffre d'affaires stable par rapport à l'année précédente », résume Bernard Brandon, directeur général du Centre technique des industries aérauliques et thermiques (Cetiat).

Le centre technique a en effet réalisé un chiffre d'affaires d'un montant de 13,1 millions d'euros, au lieu de 13,2 M€ en 2015, et ce malgré une baisse significative de la taxe fiscale affectée (-5 %). Ces résultats « positifs » sont le fait, en grande partie, du développement des prestations, qui représentent désormais 69 % du chiffre d'affaires, contre 31 % pour les actions collectives. « Parmi l'accompagnement individualisé des industriels, les études et la formation, qui représentent respectivement 33 % et 5 % de l'ensemble des prestations, sont restées stables entre 2015 et 2016. Les étalonnages (32 %), eux, ont progressé de quelques pourcents et les essais (30 %) ont baissé en raison surtout d'un marché bien plus concurrentiel », explique Bernard Brandon.

Le Cetiat a par ailleurs pour-suivi sa politique d'investissement, avec un montant s'élevant à 1,175 M€ consacré à l'amélioration de la productivité de ses plate-formes d'essais et d'étalonnage. « Nous développons d'ailleurs une nouvelle plateforme dans le domaine électrique, en particulier la puissance électrique, pour l'étalonnage et des études. C'est une demande interne et aussi de la part de clients », indique Bernard Brandon.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap