Le chromatographe en phase gazeuse se réinvente

Le 05/07/2017 à 17:00  

Couplé à un spectromètre de masse, le chromatographe en phase gazeuse Intuvo 9000 d'Agilent Technologies est une solution idéale pour les laboratoires de contrats à haut débit et ceux traitant des matrices d'échantillons difficiles.

L e chromatographe en phase gazeuse Intuvo 9000 n'y paraît pas au premier abord, mais le nouveau modèle développé par l'américain Agilent Technologies et présenté lors de Forum Labo Paris 2017, qui s'est déroulé du 28 au 30 mars dernier à Paris Expo-Porte de Versailles, réinvente la chromatographie en phase gazeuse. « L'Intuvo 9000 re-groupe près d'une centaine de brevets, et il a fallu pas moins d'une dizaine d'années de développement, en partant d'une feuille blanche. Nous avons, pour cela, consulté des clients importants pour mieux connaître ce qui leur posait problème, et il s'est avéré que 80 à 90 % des arrêts provenaient de ferrules mal ajustées et/ ou des colonnes incorrectement découpées », explique Laurent Pa s c a u d, s p é c i a l i s t e Spectrométrie de masse au sein du groupe Analyse chimique chez Agilent technologies France. En quoi l'Intuvo 9000 « change le paradigme de la chromatographie en phase gazeuse et transforme la façon de travailler des laboratoires », comme le répète la société ? Lorsque l'on ouvre le nouvel appareil, la première originalité saute aux yeux: en lieu et place du traditionnel four, dont le rôle est de chauffer l'air àl'inté-rieur puis de transférer la chaleur à la colonne de chromatographie, l'Intuvo 9000 met en œuvre un chauffage par conduction directe de l'ensemble du chemin d'écoulement et de la colonne analytique. Les avantages de ce nouveau concept sont à la fois un espace réduit de moitié, une chauffe et un refroidissement plus rapides, d'où un temps de cycle plus court, ainsi qu'une économie en termes d'énergie consommée.

En plus de permettre un chauffage direct, la colonne chromatographique est une autre innovation du nouvel appareil. « Il s'agit en effet d'une colonne planaire se présentant sous la forme d'un bobinage. Nous proposons nos propres colonnes, mais l'Intuvo 9000 accepte également d'autres marques –il suffit de bobi-ner les colonnes chromatographiques. Nous ne voulons pas que notre solution soit captive », précise Laurent Pascaud. Ces nouvelles colonnes utilisent des dimensions –la colonne est fixée par de simples vis–, des matériaux et des phases de séparation analogues à ceux des capillaires actuels du fabricant, ce qui garantit un transfert facile des méthodes déjà développées pour les chromatographes dotés d'un four à bain d'air.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap