Le contrôle vectoriel de flux permet de mieux piloter les moteurs asynchrones

Le 01/06/1992 à 0:00  
default-image-3103

Les moteurs CC (à courant continu) doivent leur succès dans les asservissements de vitesse aux performances dynamiques élevées qu’ils offrent, ainsi qu’à la précision et la simplicité de la commande… Cependant, beaucoup moins chers à l’achat et en entretien, les moteurs asynchrones cherchent à les remplacer. Avec quelques artifices de calculs traités par le microprocesseur du variateur de vitesse, les comportements des deux moteurs se ressemblent…

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap