Le Détecteur Photoélectrique Communique Sans Fil

Le 01/12/2012 à 17:00  

A vec le capteur SureCross Q45,Banner Engineering lance une solution inédite pour les applications de détection photoélectrique. Le modèle, que le fabricant présente comme “la première solution de détection en une seule pièce, sans fil” offre plusieurs particularités. Ici, pas de liaison filaire entre le capteur et un module émetteur: l'ensemble est intégré, avec l'alimentation par batteries, dans un seul et unique boîtier. « Ce capteur est donc simple et rapide à mettre en œuvre, souligne Didier Folin, responsable produit chez Turck Banner. Il présente un intérêt tout particulier dans les situations où il est difficile d'apporter une alimentation électrique ». C'est le cas par exemple lorsqu'il faut placer le capteur sur un équipement mobile, ou dans tout emplacement difficile d'accès. Afin de couvrir un spectre d'applications aussi large que possible, la solution offre plusieurs modes de détection (présence/absence, alignement, position, comptage, surveillance) et se décline en différentes versions : détecteur Namur ou contacts secs, système réflex polarisé, convergent ou à fibres optiques. Chacun de ces modèles est équipé de batteries offrant une autonomie comprise entre 1 et 3 ans.

Le capteur SureCross est une solution “tout en un” sans fil pour la détection photoélectrique. Il se présente dans un boîtier robuste et compact (45x45x90 mm).

L'autre intérêt du nouveau capteur réside dans sa portée. La communication radio s'effectue sur la bande ISM des 2,4GHz, bien connue des utilisateurs de Wi-Fi ou Bluetooth, mais suivant le protocole propriétaire SureCross (que le constructeur utilise déjà sur d'autres produits de sa gamme). Grâce à ce protocole, la portée théorique s'élève à 1 kilomètre, soit une distance beaucoup plus grande que celle des solutions standard. De plus la transmission des données s'effectue suivant un codage par saut de fréquence. « Le système offre donc une certaine sécurité dans la communication radio. Par ailleurs, il ne crée pas d'interférences avec les autres dispositifs de transmission sans fil utilisés dans la bande des 2,4 GHz », assure Didier Folin. De plus, une sortie alarme est disponible en cas de perte de la liaison radio.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap