Le Français Delair Tech Confirme Son Envol

Le 01/02/2014 à 17:00  
default-image-3103

L ajeune société toulousaine Delair Tech a annoncé à la fin de l'année 2013 une levée de fonds d'un montant de 3 millions d'euros auprès d'investisseurs privés. Il s'agit du holding Andromède qui appartient à la famille Hériard Dubreuil (groupe Rémy-Cointreau) et de la société Parrot, spécialisée dans les nouvelles technologies et les systèmes embarqués. Si le nom de DelairTech ne vous est pas familier, c'est que la start-up n'a été créée qu'en mars 2011 et qu'elle s'est positionnée sur un marché qui commence à peine à décoller, si l'on ose dire, à savoir les mini-drones civils pour des activités de surveillance industrielle, de cartographie et de mesures environnementales.

La start-up toulousaine Delair Tech, spécialisée dans les minidrones à usage industriel, a notamment été primée aux Trophées Cap'tronic 2013 pour le modèle DT-18.

DelairTech

« Nous voulions apporter une solution plus réactive que l'hélicoptère ou les satellites pour ce type d'applications indus-trielles,sachant que les drones militaires sont chers et que les drones quadrimoteurs posent un problème d'autonomie. A partir d'une feuille blanche,nous avons donc développé une solution intermédiaire qui puisse assurer la surveillance d'un gazoduc ou d'un réseau électrique, la cartographie de vignobles ou des berges d'un canal, etc.», explique Benjamin Benharrosh, cofondateur et directeur du développement commercial de DelairTech. Pour l'instant,les grands groupes industriels français sont dans une phase de réflexion plus ou moins avancée (projets pilotes pour Cnes, EDF, ErDF, GDF, SFDM, SNCF,Veolia), mais, avec l'évolution de la réglementation il y a un an et demi, la société prévoit un déploiement à grande échelle d'ici à 2015 ou 2016. « La levée de fonds va nous permettre d'augmenter nos moyens de fabrication,pour passer de 25 à 100 drones produits par an dès cette année, et de développer notre force commerciale via la distribution et dans d'autres pays », indique Benjamin Benharrosh.

DelairTech va par ailleurs lancer un minidrone autonome de longue endurance. « Le DT-26 se distingue du modèle existant DT-18 par sa masse totale de 8 kg et sa charge utile de 600 g (au lieu de respectivement 2 kg et 250 g pour le DT-18), son autonomie de vol de 3 h (2 h auparavant), des distances couvertes supérieures à 230 km (100 km pour le précédent modèle) et sa robustesse aux conditions météorologiques », conclut Benjamin Benharrosh.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap