Le générateur de formes d'onde arbitraires M8196A de Keysight Technologies

Le 25/10/2016 à 0:00

Q ue ce soit dans les secteurs du sans-fil, des communications hautes vitesses, de l'aéronautique et défense et de l'automobile, l'instrumentation modulaire a su se faire une place incontournable depuis des décennies dans les applications de test et de mesure. Et cela n'est pas près de s'arrêter… « Le marché de l'instrumentation modulaire représente environ 8 % de celui du test et mesure global,mais il affiche une croissance de 15 % par an, bien supérieure à celle des autres segments (instruments portables et de table). Et nous sommes le numéro deux mondial », affirme Jim Armentrout, nouveau responsable mondial du marketing et des ventes pour les solutions modulaires chez l'américain Keysight Technologies. Cela n'étonnera donc personne que le fabricant ait lancé, ces derniers mois, une ribambelle de nouveaux instruments de mesure aux formats PXI Express (PXIe) etAXIe –le standard est considéré comme le «grand frère» du PXIe.

Dans ce châssis AXIe se trouve, dans l'emplacement du haut, un générateur de formes d'onde arbitraires M8196A de Keysight Technologies, dont la fréquence d'échantillonnage peut aller de 83 à 92 Géch/s !

Mais, forte de sa longue expérience dans les technologies RF et hyperfréquences, la société privilégie des instruments modulaires aux performances « inégalées », à l'instar du dernier-né de la série de générateurs de formes d'onde arbitraires au format AXIe, le modèle M8196A. Ce module simple emplacement propose en effet 1, 2 ou 4 voies (option 001, 002 ou 004), chacune échantil-lonnée jusqu'à une fréquence de 83 à 92Géch/s, sous 8 bits, et avec une bande passante de 32 GHz. Pour mémoire, KeysightTechnologies proposait jusque-là le modèle AXIe M8195A, dont la fréquence d'échantillonnage et la bande passante s'arrêtaient respectivement à 65Géch/s et 20 GHz, et du côté des générateurs arbitraires de table, l'AWG70001A de l'américain Tektronix affiche quand même 50Géch/s et 20GHz…

Créer des modulations très complexes

« De par la combinaison de ces performances, le M8196A génère des signaux à multiporteuses,à modulation complexe et à multiniveaux (deux paires I/Q indépendantes à 56 Gbaud voire au-delà, par exemple) pour les applications de communications électriques et optiques cohérentes (200 G, 400 G, 1 T), pour le développement des nouvelles normes des couches physiques au-delà de 100 Gbit/s », précise par exemple Jim Armentrout. Parmi les spécifications,on peut encore citer une profondeur mémoire de 512 Kéch par voie, un temps de montée/descente (20%/80%) typique de 9ps, une gamme de tension de 250mV à 1V crête à crête dans 50O, une gigue aléatoire typique de 100fs rms, etc. 34

Mention Spéciale

Les oscilloscopes portables TBS2000 de Tektronix

L'américain Tektronix a dévoilé les successeurs de ses oscilloscopes numériques portables d'entrée de gamme TDS2000, ce qui n'a pas forcément été si évident face au succès de cette famille. La nouvelle génération baptisée TBS2000, qui est d'ores et déjà constituée de quatre modèles différents selon le nombre de voies (2 ou 4) et la bande passante (70 ou 100MHz, pour une fréquence d'échantillonnage de 1Géch/s), offre « un niveau de visualisation de conception encore jamais vu dans cette catégorie d'instruments ». Chaque modèle intègre en effet un écran TFT couleur 9 pouces WVGA (800x480 pixels) et peut afficher 15 divisions horizontales, ce qui permet aux utilisateurs de visualiser 50% de signal en plus qu'avec un autre oscilloscope de cette catégorie. Une autre originalité des TBS2000, qui va de pair avec un grand écran, est la profondeur mémoire de 20Mpoints sur toutes les voies. Une première pour des oscilloscopes d'entrée de gamme réside dans la compatibilité de l'interface de sondes propriétaire TekVPI.