Le haut-fourneau passe au tout numérique en 95 jours

Le 26/11/2009 à 19:08  
default-image-3103

Quand on démonte un haut-fourneau, tout est démantelé : plus de câble, plus de piquage, plus de capteur… On repart sur du neuf. Là, l’industriel peut faire le choix de nouvelles technologies. Sur le site de Fos-sur-Mer, ArcelorMittal a opté pour le tout numérique : 1 800 capteurs sur Profibus PA équipent désormais le haut-fourneau HF1. Autre changement de culture, le sidérurgiste a laissé la coordination du projet, non plus aux intégrateurs et ensembliers mais aux fournisseurs.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap