Le laser et les ultrasonsvoient la corrosion en 3D

Le 01/12/2006 à 0:00  
default-image-3103

Depuis cinq ans, la filiale GRTGaz de Gaz de France mène une colossale campagne d’inspection de son réseau de canalisations de gaz haute pression. Pour évaluer les pertes de métal dues à la corrosion externe des tubes, elle utilise un appareil original basé sur l’association d’un laser et d’un traducteur à ultrasons. Les mesures, qui sont rapides et relativement simples à mettre en oeuvre, lui permettent d’obtenir une cartographie en 3D des défauts et de connaître précisément leurs dimensions. Grâce à ces résultats, GRTGaz peut réaliser un diagnostic plus fin et optimiser les travaux de rénovation. Pour cette application hors du commun, elle travaille en collaboration étroite avec la société belge 3D Corrosion, qui a développé le système.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap