Le microscope numérique établit un nouveau standard de vitesse de traitement

Le 01/05/2015 à 17:00  

F ini, la lenteur de traitement d'images des microscopes numériques traditionnels! C'est en tout cas ce qu'annonce Keyence avec son VHX-5000,premier microscope numérique du marché utilisant une caméra Cmos et présenté par son créateur comme « un véritable saut technologique qui révolutionne la façon dont l'imagerie et l'analyse sont effectuées ». La série VHX a en effet été conçue pour surmonter les limites des microscopes optiques traditionnels en fournissant quasi instantanément des images de haute résolution, avec une composition en profondeur de champ de bonne facture et une fonction de mesure 2D/3D intégrée, le tout dans un système dont le fonctionnement est à la portée de tous, sans formation spécifique.

Le fabricant annonce ainsi une vitesse de traitement multipliée par un facteur compris entre 5 et 10. « Avec sa caméra Cmos dotée d'une résolution maximale de 4 800 x 3 600 pixels permettant la capture de 50 images par seconde, le nouveau moteur graphique Remax V sélectionne les différentes positions de mise au point et les données les plus nettes pour chaque pixel afin de générer des images entièrement nettes à l'écran. Le temps de focalisation est ainsi pratiquement éliminé.La vitesse de traitement s'applique à la grande variété de fonctionnalités offertes », indique-t-on chez Keyence. La composition en profondeur, une fonction qui permet d'obtenir une image intégralement nette même si la cible présente un relief, est ainsi très rapide. La série VHX est capable d'effectuer automatiquement la mise au point à chaque déplacement du champ de vision, puis de créer rapidement une image de composition en profondeur. La fonction d'assemblage fournit une image de 20 000 x 20000 pixels en quelques secondes seulement, alors que pour la version précédente, plusieurs minutes étaient nécessaires. Autre innovation proposée par Keyence: il est désormais possible de combiner le mode super-haute résolution (lumière bleue) avec la fonction HDR, qui permet de donner un rendu plus proche et plus naturel des couleurs, pour optimiser la précision et le contraste de l'image. Le japonais précise que cette fonction, qui pouvait donner lieu précédemment à des phénomènes de halo, s'en affranchit complètement dans le modèleVHX-5000.

En dehors d'une productivité nettement améliorée par rapport à des microscopes conventionnels, Keyence vante également une ergonomie bien supérieure pour son VHX-5000.

Keyence

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap