Le premier enregistreur NB-IoT est pour les fuites

Le 23/12/2019 à 17:00  
default-image-3103

À côté des LoRa et Sigfox, il existe d'autres standards pour la communication des objets connectés (IoT), à l'instar des protocoles de communication cellulaires LTE-M ( Long Term Evolution , cat. M1) ou NB-IoT ( Narrowband Internet of Things ). Ce dernier standard est le choix fait par le suisse Gutermann, fabricant spécialisé dans la détection des fuites d'eau, pour son nouvel enregistreur ( datalogger ) de fuites ZoneScan. Selon le fabricant, c'est le premier en-registreur de fuites compatible NB-IoT du marché, modèle qui complète ainsi son système ZoneScan Alpha basé sur la radiofréquence.

Le nouvel enregistreur est en fait un système de corrélation, ce qui signifie que le logiciel cloud ZoneScan Net compare automatiquement et quotidiennement les données de tous les capteurs voisins, afin d'identifier les éventuelles fuites, même faibles, non détectées par des enregistreurs individuels. Un indicateur de corrélation fournit des informations sur la zone dans laquelle la fuite a été identifiée, d'une manière clairement affichée sur une interface utilisateur compatible Google Maps.

La lecture de cet article est payante.
Connectez-vous ou abonnez-vous pour y accéder.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap