Le prix LNE de la recherche 2019 récompense des travaux en rayonnements

Le 28/01/2020 à 17:00  
default-image-3103

Marie-Christine Lépy, directrice de recherche au CEA, et Gaël Obein (à droite), maître de conférences au Cnam, ont reçu le prix LNE de la recherche 2019 des mains de Thomas Grenon, directeur général du LNE.

C. Lardière

C omme chaque année depuis maintenant 11 ans, le Laboratoire national de métrologie et d'essais (LNE) a remis le prix LNE de la recherche 2019, lors d'une cérémonie organisée dans ses bureaux parisiens. « Le prix LNE de la recherche distingue des chercheurs contribuant à la réussite et à la réputation scientifique du Réseau national de la métrologie française, que le LNE pilote, et de sa propre activité de recherche », rappelle Thomas Grenon, directeur général du LNE.

Ce sont ainsi Marie-Christine Lépy, directrice de recherche au Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA), et Gaël Obein, maître de conférences au Conservatoire national des arts et métiers (Cnam), qui ont été récompensés pour leurs travaux respectifs sur les rayonnements ionisants et sur les rayonnements optiques, en présence de responsables du LNE, de leurs collègues de travail et de leurs familles.

Marie-Christine Lépy est responsable de la spectrométrie gamma et rayons X au sein du Laboratoire national Henri Becquerel (LNHB). Ses compétences en métrologie des radionucléides, qui couvrent la mesure par spectrométrie gamma et X, le développement de la spectrométrie X et de l'utilisation de sources monochromatiques accordables, ainsi que l'utilisation du rayonnement sur ligne du synchrotron Soleil, sont issues d'une expérience qui a débuté en 1982. C'est à cette date-là qu'elle soutient sa thèse à l'université de Caen et devient docteure en physique nucléaire.

La lecture de cet article est payante.
Pour le lire abonnez-vous ou connectez vous.

Dans la même rubrique

Copy link
Powered by Social Snap