Le système multiélément pour le CND Gekko de M2M

Le 01/06/2014 à 0:00  
default-image-3103

S pécialiste des systèmes multiéléments pour le contrôle non destructif (CND) par ultrasons, M2M a lancé fin 2013 Gekko, le dernier-né de sa gamme d'appareils portatifs. Selon la société, ce dispositif dédié aux applications de terrain est à lui seul une réponse efficace à un double défi : mettre au service du contrôleur des moyens sophistiqués et performants, et proposer un appareil portable facile d'utilisation et à un prix compétitif. De quoi séduire sur le papier de multiples applications industrielles allant de l'aéronautique au nucléaire, en passant par l'automobile, la sidérurgie ou bien encore la pétrochimie. Utilisable en mode expert ou opérateur, Gekko réalise des contrôles sur 64 voies parallèles, et est présenté par son fabricant comme le premier appareil multi-élément capable de piloter à la fois des sondes matricielles et d'appliquer des techniques d'imagerie optimisée en temps réel ( Total Focusing Techniques ). Selon ses concepteurs, Gekko est aussi le seul appareil du marché capable de combiner une approche multi-élément classique avec des fonctionnalités avancées de type hyperfocalisation et vision 3D. A cela s'ajoutent les dernières fonctionnalités du logiciel de simulation d'inspection et d'analyse Civa.

Selon ses concepteurs, Gekko est aussi le seul appareil du marché capable de combiner une approche multiélément classique avec des fonctionnalités avancées de type hyperfocalisation et vision 3D.

Coopération avec le CEA List

L'appareil dispose par ailleurs d'un système d'applications qui permet à tous les opérateurs de réaliser un contrôle par étapes, réduisant ainsi le risque d'erreurs. De plus, il intègre des outils de gestion d'indications ultrasonores et de reporting personnalisables. Notons pour conclure que ce produit a été développé en collaboration avec le CEA List, et avec le soutien de la Banque publique d'investissement Bpifrance (anciennement Oséo) dans le cadre du projet d'innovation stratégique industrielle IMPACT (IMageur Portable Avancé pour le ConTrôle non destructif) qui réunissait de nombreux acteurs du CND en France.

Le capteur de distance PMDLine d'ifm electronic

Mention Spé ciale

Avec la série PMDLine, ifm electronic a réussi à miniaturiser la taille d'un capteur de distance basé sur le principe à temps de vol pour l'intégrer dans un boîtier pour cellules optiques traditionnelles (56x18,2x46,5mm). Ce qui constitue une première selon son fabricant. Compte tenu de ces caractéristiques, ce capteur peut être installé dans toutes les positions, sans se soucier de l'objet, de sa couleur, de l'angle d'incidence, etc. En plus de cette grande liberté de montage, la société a par ailleurs fait en sorte que le capteur PMDLine soit très facile à utiliser. Le point de commutation est par exemple facilement réglé au centimètre près via un potentiomètre électronique à boutons “±” et l'afficheur ou alors via l'interface de communication IO-Link.

Cette interface permet également de lire la valeur à distance. En plus de la miniaturisation de la cellule, la société a également réduit de moitié le coût d'un capteur à temps de vol, désormais inférieur à 150 euros. Le PMDLine se distingue par une portée comprise entre 30 et 2000mm (inférieure toutefois à celle d'un modèle classique), par une suppression de l'arrière-plan efficace et fiable et par la présence d'un laser rouge visible.